Recherche

Vatican News
Mgr José Horacio Gomez, président de la conférence épiscopale des États-Unis. Mgr José Horacio Gomez, président de la conférence épiscopale des États-Unis. 

USA: le coronavirus provoque «un appel au courage et à la foi»

Mgr José Horacio Gomez, archevêque de Los Angeles et président de la conférence épiscopale américaine, a réagi après la célébration organisée hier soir par le Pape François sur le parvis de la basilique Saint-Pierre.

Un moment historique, «intense et émouvant», qui nous invite à réfléchir sur notre foi, notre vie et notre société. C’est ainsi que, dans une note, Mgr José H. Gomez, président de la Conférence épiscopale des États-Unis (Usccb), commente la méditation proposée hier par le Pape François devant une place Saint-Pierre totalement vide, dans le contexte tragique de la pandémie de coronavirus, qui affecte durement l’Italie, mais aussi maintenant les États-Unis, pays comptant désormais plus de 100 000 cas officiellement recensés.

«Nous avons tous compris que nous avons participé à un moment historique parce que le monde entier, à travers les médias, s'est réuni en prière avec le Successeur de Pierre devant la présence vivante de Jésus Christ dans la très Sainte Eucharistie», écrit l'archevêque de Los Angeles. «Dans son message, le Pape nous rappelle que ce temps de coronavirus est un appel au courage et à la foi, une foi, dit-il, qui ne signifie pas simplement être d'accord avec des idées, mais décider de confier notre vie au Christ et de suivre Son chemin, d'embrasser Sa Croix».

Une occasion de conversion

«Le Pape nous dit que cette pandémie est pour nous un moment de conversion, un moment pour faire des choix sur ce qui compte vraiment dans nos vies, pour changer les priorités de nos sociétés, explique Mgr Gomez. Le temps est venu de se tourner vers Dieu et de reconnaître que, quel que soit le degré d'avancement de notre civilisation et de notre technologie, nous ne pouvons pas nous sauver nous-mêmes. Nous avons besoin de Dieu.»

Le président des évêques américains rappelle ensuite les paroles fortes de François sur l'héroïsme de tant de gens ordinaires souvent oubliés (médecins, infirmières, employés de supermarchés, nettoyeurs, soignants, transporteurs, forces de l'ordre, bénévoles, prêtres, religieux et bien d'autres) qui, en ces jours extraordinaires, poursuivent leur travail avec patience, nous rappelant que la prière et le service silencieux «sont nos armes gagnantes» contre la pandémie. 

L’archevêque de Los Angeles conclut donc son message en invitant tous les catholiques des États-Unis à se joindre au Pape «pour demander au Seigneur, par l'intercession de Marie, de bénir notre monde et de nous donner le courage d'aimer et de servir nos frères et sœurs en ce moment d'épreuve».

28 mars 2020, 11:36