Recherche

Vatican News
Le père Ernesto Cardenal est décédé à l'âge de 95 ans. Le père Ernesto Cardenal est décédé à l'âge de 95 ans.  (ANSA)

Nicaragua : décès du prêtre Ernesto Cardenal

Le prêtre trappiste et poète nicaraguayen, Ernesto Cardenal, est mort dans la soirée de dimanche 1er mars à l’âge de 95 ans. L'année dernière, le Pape François avait levé les sanctions canoniques contre lui, après avoir été suspendu "a divinis" pendant plus de trente ans en raison de son militantisme politique.

Vatican News

La Conférence épiscopale du Nicaragua «pleure» la mort du père Ernesto Cardenal, décédé dans un hôpital de la capitale Managua, où il avait été hospitalisé pendant quelques jours pour des problèmes rénaux et cardiaques. Dans un message de condoléances envoyé à sa famille, l'Église locale adresse des prières à Dieu pour son repos éternel.

En février dernier, François avait accordé la réintégration complète du père Cardenal, suspendu a divinis il y a plus de trente ans en raison de son militantisme politique. Le prêtre avait en effet participé en tant que ministre de la culture (1979-1988) au gouvernement dirigé par Daniel Ortega. À l'hôpital, où il a été hospitalisé, le prêtre avait reçu la bénédiction de François par l'intermédiaire du nonce Waldemar St. Sommertag. La suspension a divinis avait été acceptée par Ernesto Cardenal qui s'était engagé à ne jamais exercer «aucune activité pastorale», abandonnant tout engagement politique au fil du temps. En 1994, il avait quitté le Front sandiniste de libération nationale (Fsln), critiquant ce qu'il interprétait comme une dérive autoritaire du parti.

 

Il se convertit à l’âge de 31 ans

Né le 20 janvier 1925 à Grenade, Ernesto Cardenal a étudié la littérature d'abord à l'université de Managua, puis au Mexique. Il termine ses études à New York, se convertit au catholicisme en 1956, puis décide d'entrer comme novice au monastère trappiste de Notre-Dame de Gethsemani (Kentucky), où il est disciple du moine et poète Thomas Merton. Il a été ordonné prêtre en 1965. Le père Cardenal, représentant de la théologie de la Libération, était l'un des plus grands poètes hispano-américains. La publication de son livre : «Les enfants des étoiles» remonte à l'année dernière.

Candidat à plusieurs reprises au prix Nobel de littérature, il a remporté le prix Reine Sofia de poésie, le plus important d'Amérique latine, et le prix international Mario Benedetti, décerné par l'Uruguay. Dans les années 1980, Ernesto Cardenal a été le promoteur d'une grande campagne d'alphabétisation qui lui a valu la reconnaissance de l'UNESCO : grâce à cette initiative, au moins 500 000 Nicaraguayens ont appris à lire et à écrire.

02 mars 2020, 15:48