Recherche

Vatican News
Bernard Preynat lors de son procès à Lyon, le 13 janvier 2020. Bernard Preynat lors de son procès à Lyon, le 13 janvier 2020.  

France: Bernard Preynat condamné à 5 ans de prison ferme

L’ancien prêtre Bernard Preynat a été condamné, lundi 16 mars, à cinq ans de prison ferme pour des abus sexuels commis sur mineurs dans le diocèse de Lyon. Huit ans de prison ferme était requis.

Le ministère public avait requis au moins huit ans de prison ferme à l'encontre du prévenu, aujourd'hui âgé de 75 ans. L’ancien prêtre et aumônier scout du diocèse de Lyon, Bernard Preynat, écope finalement de cinq années d’emprisonnement ferme, selon le jugement rendu ce lundi 16 mars par le Tribunal correctionnel de Lyon.

Bernard Preynat était accusé de dizaines d’agressions sexuelles sur mineurs, agressions qu’il a lui-même reconnues et pour lesquelles il avait été renvoyé de l’état clérical, en juillet dernier, par un tribunal ecclésiastique.

Démission du cardinal Barbarin le 6 mars

Son procès qui a eu lieu en janvier 2020 était très attendu depuis l'éclatement de l'affaire fin 2015, quand des plaintes avaient enfin été déposées, éclaboussant la hiérarchie catholique à travers le cardinal Philippe Barbarin. Condamné en première instance pour ses silences sur l'affaire, l'ancien archevêque de Lyon a lui été relaxé en appel, et a démissionné du diocèse le 6 mars.

L’affaire Preynat a par ailleurs profondément bouleversé le diocèse de Lyon, qui a initié depuis sa révélation un travail de prévention et de remise en question sur cette douloureuse question.

L’Église du côté des victimes

Désireux de se mettre du côté des victimes et de poser des actes concrets, le diocèse a lancé en octobre dernier un site internet, “Agir ensemble contre les abus”, présentant une série de douze entretiens filmés, réalisés avec des intervenants divers: victimes, psychiatres, policiers, magistrats, journalistes, théologiens, pasteurs.

Ces vidéos ont été visionnées par tous les évêques de France, réunis en assemblée plénière, en novembre dernier; rencontre au cours de laquelle l’épiscopat français a réitéré sa volonté de «renouer avec les victimes d’abus sexuels».

 

16 mars 2020, 10:56