Recherche

Vatican News
Le nouveau logo de la COMECE dévoilé à l'occasion de ses 40 ans Le nouveau logo de la COMECE dévoilé à l'occasion de ses 40 ans 

La COMECE célèbre ses 40 ans

Les évêques des États membres de la Communauté européenne ont créé il y a tout juste quarante ans, le 3 mars 1980, la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE). Cette initiative intervenait en reconnaissance du projet européen lancé à partir des années 1950 par les peuples européens.

Vatican News

Approuvée par le Saint-Siège, la Commission des épiscopats de la Communauté européenne, la COMECE, est née comme un lien unissant les différentes conférences épiscopales et la communauté européenne. Elle a aujourd’hui le rôle de contrôler le processus politique de l’Union européenne et d’informer et de sensibiliser les catholiques européens sur le développement de sa législation, maintenant un dialogue régulier avec les institutions de l’Union.

À l’occasion de cet anniversaire, la COMECE a présenté son nouveau logo et annoncé un événement qui aura lieu le 25 mars à Bruxelles à la veille de son assemblée de printemps. Pour le vice-président de la COMECE, Mgr Mariano Crociata, ces quarante ans doivent permettre de mettre à jour la mission originelle de la commission.

Quant au rapport entre les citoyens européens et l’Union, qui apparait plus que distendu, Mgr Crociata reconnait que «l'Europe et les institutions européennes ont donné l'image, au moins, de ne pas toujours saisir les attentes des peuples, les espoirs que les peuples avaient placés dans ce processus d'intégration. Et ce, avec tous les excès et l'instrumentalisation liés à cette réaction, à ces craintes.»

Concernant le Brexit, «cela a été une sorte de secousse, une crise. Elle a fait prendre conscience de l'importance de poursuivre le processus d'intégration,» estime le vice-président. «Pour la Comece, un anniversaire comme celui-ci signifie donc essayer d'encourager et de soutenir ce processus. Un signe est que les évêques de Grande-Bretagne, d'Angleterre, du Pays de Galles et d'Écosse resteront au sein de la Comece, même si ce n'est qu'en tant qu'observateurs. C'est donc, entre autres, le moment d'encourager et de soutenir le processus d'intégration européenne.»

La COMECE a, comme l’Union européenne, de nombreux défis à relever, constate son secrétaire général, le père Manuel Enrique Barrios Prieto. Parmi eux, celui de l’écologie, «qui porte sur cette transition vers une économie plus durable et sur la manière de la réaliser. L'Église a ce thème très à cœur. La Comece suivra de très près ce que fera l'Europe, qui peut peut-être être un continent exemplaire pour d'autres régions du monde,» assure-t-il. 

03 mars 2020, 18:14