Recherche

Vatican News
Le Pape François en prière, le 19 avril 2019, Vendredi Saint Le Pape François en prière, le 19 avril 2019, Vendredi Saint  (Vatican Media)

Pendant le Carême, demander la grâce des larmes

Demander à Dieu le don et la grâce des larmes. Le temps de Carême particulier que nous vivons, troisième dimanche demain, est une période propice pour un face à face avec Dieu.

Entretien réalisé par Delphine Allaire – Cité du Vatican

Dans son message pour le Carême cette année, le Pape François estimait que ces 40 jours ne devaient jamais être tenus pour acquis. Durant ce moment, les chrétiens sont invités à accueillir la miséricorde de Dieu offerte par le Mystère pascal. Et le cœur renouvelé, s’ouvrir à la charité… en pleurant par exemple pour les autres. La signification spirituelle des larmes concorde en effet parfaitement avec les exigences du Carême. Le regret, les pleurs pour autrui… «Les larmes sont semblables à un second baptême», relève frère Xavier Loppinet.

Ce dominicain à Rennes, auteur du livre Pleurer sans pourquoi, aux éditions du Cerf, assimile donc «les larmes chrétiennes à un retour à Dieu qui s’opère».

 «Les larmes du chrétien ne sont pas ostentatoires, ni d’une fausse humilité. Elles sont un don, car dans les larmes l’on voit juste», poursuit-il, insistant sur «le regard de Dieu posé sur nous lorsque l’on pleure». «Les larmes ne sont pas que psychologiques et physiologiques, mais aussi donc spirituelles», assure frère Loppinet.

Entretien avec frère Xavier Loppinet, dominicain
14 mars 2020, 08:19