Recherche

Vatican News
Touristes à Hanoï le 11 février 2020. Touristes à Hanoï le 11 février 2020.   (AFP or licensors)

Après Hong Kong et Taïwan, les évêques du Vietnam réagissent au coronavirus

Alors que le bilan de l'épidémie du nouveau coronavirus a franchi mardi la barre des 1 000 morts en Chine continentale et que l'OMS a dépêché une mission d'experts dans le pays, les évêques vietnamiens appellent les catholiques à faire preuve d'amour et de solidarité en cette période critique et funeste pour l'Asie.

Les évêques vietnamiens demandent aux fidèles d’intensifier leur prières et la solidarité chrétienne pour faire face à l'urgence actuelle due à l'épidémie du coronavirus.

Les personnes infectées doivent être aimées

«Les catholiques vietnamiens devraient donner une grande preuve d'amour chrétien dans un moment difficile», a déclaré Mgr Nguyen Thai Hop, évêque de Ha Tinh, qui invite les catholiques à prendre toutes les précautions indiquées par les autorités et l'Église pour limiter la contagion. Par exemple, éviter les messes en cas de rhume ou de toux, ou mettre des masques dans les confessionnaux, mais sans céder à la panique. 

«Les personnes touchées par le virus, qui présentent des symptômes suspects ou qui viennent de zones infectées», a-t-il souligné, «ne devraient pas être victimes de discrimination mais être aimées et respectées».

Une neuvaine de prière pour les malades

Jusqu'à présent au Vietnam, 14 personnes sont touchées par la maladie, tandis que 6 en ont été guéries.

Les évêques vietnamiens avertissent également les catholiques de ne pas spéculer sur l'urgence sanitaire actuelle à des fins personnelles. Il y a en effet ceux qui thésaurisent les médicaments et les masques pour les revendre à des prix plus élevés. Le 7 février, à l'aéroport de Ho Chi Minh Ville, 150 000 masques ont ainsi été trouvés prêts à être expédiés, alors que les pharmacies locales étaient en rupture de stock.

Le 9 janvier, les fidèles de Ho Chi Minh Ville avaient commencé une neuvaine spéciale de prière pour les malades et pour trouver un remède.

Les Églises d’Asie mobilisées

Dans un document paru le 27 janvier, l’Église hongkongaise instaurait l’utilisation obligatoire de masques chirurgicaux par les prêtres, les diacres et les fidèles. 

À Taiwan, tous les prêtres célébrants doivent eix aussi porter le masque, éviter de toucher l'Eucharistie à mains nues et la placer dans les mains et non directement dans la bouche des fidèles.

Entre autres suggestions, il est conseillé d’éviter également l'utilisation de missels ou de recueils de chansons et de se limiter à l'écoute de la Parole, tandis que le signe de paix est remplacé temporairement par un hochement de tête.

 

11 février 2020, 11:55