Recherche

Vatican News
Un manifestant anti-Ortega brandit le drapeau du Nicaragua Un manifestant anti-Ortega brandit le drapeau du Nicaragua  (ANSA)

Nicaragua: l'Église appelle à des élections libres et équitables

Un message émanant de la commission Justice et paix de l’archidiocèse de Managua appelle à un changement de mentalité pour répondre à la grave crise politique qui étreint le pays.

Un changement de cap, un retour à la légalité et à la Constitution : c’est ce que demandent les membres de la commission Justice et Paix de l’archidiocèse de Managua, présidée par le cardinal Leopoldo Brenes. Selon eux, ce changement passe inévitablement par la convocation d’«élections libres et équitables».

Nouveaux visages

Ce message esquisse le chemin à parcourir face à «un climat de peur, de coercition, de menaces constantes, et d’actes de violences». Il demande la création d’un «nouveau Conseil suprême électoral qui soit impartial, une réforme profonde de la loi électorale, la mise à jour des listes, le vote des citoyens se trouvant à l’étranger et la supervision par des organismes internationaux». «Le peuple, peut-on lire dans la note, réclame de nouveaux visages, de nouveaux éléments dans l’arène politique, le renouvellement des cadres avec une vision éthique».

Le courage de changer

«Ne permettons pas qu’une façon d’être et de penser nous soit imposée. Ayons le courage de changer, d’assumer une nouvelle mentalité marquée par des valeurs humaines et chrétiennes» conclut le message, reprenant une forte aspiration exprimée, notamment, par les jeune Nicaraguayens.

Depuis avril 2018, le Nicaragua traverse une grave crise ayant causé de nombreuses victimes, -328 morts selon la Commission Interaméricaine des Droits de l’Home (CIDH), 651 selon les organisations locales, 200 selon les autorités ; on signale également de nombreuses disparitions parmi les opposants au président Daniel Ortega. 

02 janvier 2020, 12:00