Recherche

Vatican News
Le cardinal Joseph Coutts, archevêque du Pakistan Le cardinal Joseph Coutts, archevêque du Pakistan 

Le cardinal Coutts: le monde a besoin d'artisans de paix

Dans son message publié en ce début d’année 2020, l’archevêque de Karachi, faisant siens les mots du pape François, souligne la valeur de la paix comme «chemin d’espérance, fondé sur le dialogue, la réconciliation et la conversion écologique».

La paix, affirme le cardinal Joseph Coutts, «nécessite de la bonne volonté et des efforts constants pour continuer sur cette voie». En effet, ainsi que le rappelle le Pape François dans son message pour la Journée mondiale de la paix, «le monde n’a pas besoin de paroles creuses, mais de témoins convaincus, d’artisans de paix ouverts au dialogue sans exclusions ni manipulations. En effet, on ne peut parvenir vraiment à la paix que lorsqu’il y a un dialogue convaincu d’hommes et de femmes qui cherchent la vérité au-delà des idéologies et des opinions diverses. La paix est un édifice “sans cesse à construire”».

 

Et l’archevêque poursuit : «le monde actuel a besoin d’occasions qui invitent tous à vivre ensemble comme frères et sœurs et qui fassent connaitre les vraies valeurs». A l’instar du Saint-Père, l’archevêque pakistanais espère en l’instauration d’une culture de dialogue, à la fin de la guerre, des conflits, du déclin moral et culturel que le monde est en train d’affronter.

Le cardinal rappelle en outre deux épisodes dans lequel le pape a démontré par les actes que la paix est possible : le 11 avril dernier, lorsqu’il a rencontré les leaders du Soudan du Sud, s’agenouillant devant eux et leur baisant les pieds ; et avant cela, en février, en rencontrant le Grand Imam d’Al-Azhar à Abou Dhabi, signant avec lui l’historique Document sur la fraternité humaine. «Tout cela nous rappelle, écrit-il, que la paix est possible si nous voulons l’atteindre. Nous devons pour cela travailler ensemble, mettre nos rancœurs de côté, et demeurer les uns avec les autres». Et de conclure par une exhortation : «travaillons pour la paix et l’amour réciproque !»

03 janvier 2020, 15:47