Recherche

Vatican News
Des fidèles indiennes en prière (Photo d'illustration) Des fidèles indiennes en prière (Photo d'illustration) 

Inde: Monseigneur Machado, «attristé» par la profanation d’une église

L'archevêque de Bangalore, Mgr Peter Machado, demande aux fidèles du diocèse d'observer une journée de réparation après la profanation de l'église de St François d'Assise à Kengeri, dans la nuit du 20 au 21 janvier.

Anna Poce - Cité du Vatican

Mgr Peter Machado demande aux curés de paroisses et aux aumôniers de l'archidiocèse de l'État indien du Karnataka d'exposer le Saint-Sacrement dans toutes les églises et maisons religieuses de la région, ce vendredi 24 janvier, pendant au moins 12 heures.

Profanation des hosties consacrées

Le 21 janvier, des responsables de l'église de Kengeri, une banlieue ouest de Bangalore, ont déposé une plainte auprès du poste de police local, affirmant qu'aucun objet de valeur n'avait été volé dans l'église. Une caméra CCTV à l'intérieur de l’édifice a permis d'identifier une personne qui est entrée par la porte arrière. «L'homme a ouvert le tabernacle, enlevé le ciboire et jeté toutes les hosties consacrées», a déclaré à Uca News l'archevêque émérite de Bangalore, Bernard Blasius Moras, qui, après avoir entendu parler de la profanation, s'est précipité à l'église avec quelques prêtres.

Un geste qui heurte les sentiments des fidèles

«La police continue d'enquêter sur l'affaire et, d'après le premier rapport, il semble qu'il s'agisse d'une tentative de vol», a déclaré Mgr Machado. Se disant «choqué et attristé» par la profanation du corps du Christ dans l'église, l'évêque a également souligné que ce geste, en plus de susciter une grande inquiétude chez les paroissiens, avait affecté les sentiments religieux de tous les catholiques de l'archidiocèse.

23 janvier 2020, 12:34