Recherche

Vatican News
Le cardinal-archevêque de Colombo, Malcolm Ranjith. Le cardinal-archevêque de Colombo, Malcolm Ranjith.   (AFP or licensors)

Pour Noël, l'archevêque de Colombo invite à s'engager pour la paix

Dans son message de Noël, le cardinal Malcolm Ranjith demande aux fidèles du Sri Lanka de réfléchir au sens de cette fête et invite à faire preuve de proximité avec les familles meurtries lors des attentats de Pâques.

Au Sri Lanka, la fête de Noël aura cette année une atmosphère particulière, huit mois après les attentats meurtriers du dimanche de Pâques, qui ont fait 263 morts. À l'approche de la Nativité, le cardinal Ranjith, archevêque de Colombo, invite les fidèles catholiques sri-lankais à ne pas faire de Noël une fête consumériste, «dans le respect de ceux qui souffrent de la perte de leur famille et de leurs amis». Il s'agit en effet de redécouvrir le vrai sens de Noël, rappelle t-il, qui est «unité et partage».

Le cardinal Ranjith encourage les chrétiens à profiter de ce temps de Noël pour aller visiter les familles des victimes et des survivants des massacres de Pâques, «et éviter les célébrations somptueuses et consuméristes qui avilissent le vrai sens de Noël, c'est-à-dire le fait que Dieu se fasse homme en Christ pour le salut du monde.»

Des cérémonies sous surveillance

«Que Noël soit un temps de réflexion et de souvenir de cette situation douloureuse qui afflige beaucoup de nos frères et sœurs, écrit le cardinal, une occasion de prier pour eux et pour notre chère patrie. Que ce soit le moment de nous engager à travailler pour la paix, l'harmonie et la réconciliation entre les différentes communautés vivant au Sri Lanka».

Au nom de l'Église catholique du Sri Lanka, le cardinal demande également que des mesures de sécurité plus importantes soient prises pour protéger les églises, à l'occasion de la célébration de la naissance du Christ, et ne cache pas son inquiétude pour la sécurité de la communauté chrétienne, suite à la possibilité de nouvelles attaques sur les lieux de culte. Le gouvernement sri-lankais a promis de son côté de déployer davantage d'agents devant les églises afin d'empêcher des attaques similaires à celle du 21 avril dernier. 

L'archevêque de Colombo rend compte de ce renforcement de la protection à notre micro. Interrogé par Adélaïde Patrignani, il évoque aussi le risque d'attentats qui reste marqué en ce Noël 2019. 

Entretien avec le cardinal Malcolm Ranjith

Initiatives interreligieuses

Même si les chrétiens vivent dans l'angoisse d'un nouveau bain de sang, la vie au Sri Lanka est aussi l'occasion d'initiatives rapprochant les communautés. À Negombo, au nord de Colombo, où une église avait été visée par les terroristes, le comité interreligieux de la ville a organisé un spectacle de théâtre de rue. Les membres ont distribué un dépliant en tamoul et en cingalais, dans lequel ils invitent à être «de bons exemples pour le monde par le témoignage du vrai message de Noël qui est l'unité et le partage».

«Unissons-nous tous, hindous, musulmans, bouddhistes et catholiques, pour célébrer le sens de Noël. Montrons au monde l'unité qui existe entre nous, même si nous appartenons à des groupes ethniques différents», peut-on lire sur ce dépliant. 

20 décembre 2019, 15:01