Recherche

Vatican News
La ville de Constantine, en Algérie. La ville de Constantine, en Algérie. 

Mgr Nicolas Lhernould nommé évêque de Constantine, en Algérie

Ce prêtre français était jusqu’à présent le vicaire général de l’archidiocèse de Tunis.

Le père Nicolas Lhernould est né le 23 mars 1975 à Courbevoie, en France. Après ses études secondaires, il a obtenu, en 1995, une licence en sociologie auprès de l’université de Paris-Nanterre, puis l’année suivante une maîtrise en économétrie et enfin, en 1997, l’agrégation en Sciences sociales.

En 1999, il est entré au Séminaire français de Rome, et il a été ordonné prêtre le 22 mai 2004 pour l’archidiocèse de Tunis. Dans le cadre de ses études, il a obtenu le baccalauréat canonique de théologie à la Grégorienne en 2003, et en 2006, il a obtenu une licence en sciences et théologie patristique auprès de l’Agostinianum.

De retour dans son diocèse, il a été curé de Sousse, Monastir et Mahdia de 2005 à 2012. À partir de 2012, il a été curé de Ste-Jeanne d’Arc à Tunis, et vicaire général, tout en étant par ailleurs, de 2009 à 2014, président de l’Association du “Centre des études de Carthage”.

Il parle français, italien, anglais, allemand, arabe tunisien, espagnol et portugais. La communauté catholique en Tunisie, comme dans le reste du Mahgreb, est en effet essentiellement formée d’expatriés.

La terre de saint Augustin 

Le diocèse de Constantine couvre le territoire de saint Augustin, avec la ville d'Annaba, autrefois appelée Hippone (durant la période antique) ou encore Bône (sous la colonisation française).

Le siège épiscopal était vacant depuis le transfert à Alger de Mgr Paul Desfarges, en décembre 2016. Ce diocèse, dont le périmètre d'activités s'était beaucoup réduit à la fin du XXe siècle, garde tout de même une grande importance historique et symbolique. Il compte six paroisses et une dizaine de prêtres, pour 1500 catholiques, minoritaires dans une région à très grande majorité musulmane.

09 décembre 2019, 12:02