Vatican News
Histoires de sainteté Histoires de sainteté  

Histoires de sainteté: Monika Timar

La vie de Monika Timar racontée par sœur Catherine Aubin.

Monika Timar est née et a vécu en Hongrie, alors que le pays passe dans le bloc soviétique après la 2e guerre mondiale, selon les accords de Yalta. Elevée dans une famille aisée, catholique pratiquante, Monika eut une vie familiale heureuse, malgré le contexte sociopolitique lourd : bombardements de la guerre 39-45, invasion nazie puis russe, insécurité, mise sous tutelle de l’Eglise et dissolution de la quasi-totalité des communautés religieuses de son pays.  

A 17 ans, Monika rencontre des jeunes filles avec lesquelles elle se lie et se retrouve pour prier. Elles appartiennent à une jeune communauté d’inspiration cistercienne vivant clandestinement sous la direction de la fondatrice, Mère Agnès.

Attirée par la vie contemplative, Monika entre dans cette communauté en 1955, à 18 ans.  La nuit du 6 février 1961, sur dénonciation, la police arrête Mère Agnès, c’est l’emprisonnement et les interrogatoires de la fondatrice, du père spirituel et de 3 des sœurs de la communauté.

A 23 ans, Monika est élue prieure. Malgré la peur qui la tenaille, Monika, partagée, est acculée à l’héroïsme ou à se renier. Le dialogue de Monika avec Jésus est permanent. 1962 : Monika vit ses derniers mois. Sa santé faiblit. Elle est hospitalisée pour une jaunisse pernicieuse et meurt le 13 décembre 1962.

Une vie bouleversante racontée par sœur Catherine Aubin. 

Histoire de Sainteté, Monika Timar
08 décembre 2019, 18:12