Recherche

Vatican News
Des militants démocrates assistant à un meeting de la candidate Elizabeth Warren, le 2 novembre 2019 dans l'Iowa. Des militants démocrates assistant à un meeting de la candidate Elizabeth Warren, le 2 novembre 2019 dans l'Iowa.  (2019 Getty Images)

Présidentielle 2020: les chrétiens des États-Unis face au piège de la polarisation

Dans un climat d’extrême polarisation de la société, et à tout juste un an de l’élection présidentielle, les évêques américains lancent une campagne invitant les chrétiens à assumer un effort de citoyenneté.

Dans un contexte de grande tension politique et idéologique, les catholiques américains sont appelés à apporter du lien social et à vivre au quotidien dans une logique de paix et de dialogue. La nouvelle initiative lancée par la conférence épiscopale américaine s’intitule en anglais «Civilize It: Dignity Beyond the Debate», et elle a pour objectif d’encourager les catholiques à faire preuve de civilité, de clarté et de compassion dans leurs familles, leurs communautés et leurs paroisses, et à inviter les autres à faire de même. 

De nombreux diocèses ont lancé cette initiative dans les paroisses en ce week-end du 2-3 novembre, et elle s’étalera sur un an. Elle vise à faire comprendre que «toute personne, même quand elle a un handicap, est un enfant aimé de Dieu qui possède une dignité inhérente». Elle constitue une «invitation à imiter l’exemple de Jésus dans nos vies quotidiennes, y compris dans nos rencontres avec les autres, à travers un dialogue civilisé»

Rechercher le dialogue et non la division

Mgr Frank Dewane, l’évêque de Venice en Floride, président du comité de l’épiscopat américain pour la Justice et le Développement humain explique le sens de cette démarche: «La conversation sur la place publique est trop souvent remplie d'attaques personnelles et de mots qui supposent le pire à propos de ceux avec qui nous sommes en désaccord. Nous avons besoin de guérison dans nos familles, nos communautés et notre pays.» Le programme proposé aux paroisses constitue donc «un appel aux catholiques à honorer la dignité humaine de chaque personne qu'ils rencontrent, que ce soit en ligne, à table ou sur le banc à côté d'eux».

Sur un plan plus large et œcuménique, un autre programme intitulé “Golden Rule 2020” vise à inviter les chrétiens à développer des «valeurs de dignité et de civilité et à rechercher le dialogue au lieu de la division». Les responsables d’Églises veulent donner aux chrétiens des outils de prière et de réflexion pour un discernement juste et apaisé, dans le respect des contradicteurs, mais l’enjeu n’est pas de donner des consignes de vote précises.

Une campagne présidentielle qui risque de déraper

Traditionnellement, les études de sociologie électorale montrent que la répartition du vote démocrate et républicain au sein de l’électorat catholique recouvre globalement celle de la population générale. Il n’existe donc pas de vote catholique identifié, même si certaines personnalités, comme les Kennedy, ont revendiqué leur identité catholique dans le cadre de leur parcours politique.

La présidence de Donald Trump a suscité des réactions contrastées au sein de l'épiscopat, entre convergences avec l'administration républicaine sur les sujets de défense de la vie, et vif désaccord sur la politique migratoire. Mais au-delà des décisions politiques, sur le plan du climat politique aux États-Unis, l'année 2020 s'annonce extrêmement tendue et même potentiellement violente, entre le procès en impeachment souhaité par la majorité démocrate à la Chambre des Représentants, et la campagne de plus en plus agressive du président sortant, qui rejaillit aussi sur le positionnement de certains élus et candidats républicains dans les scrutins locaux.

04 novembre 2019, 18:22