Recherche

Vatican News
Mgr. Charles Scicluna, l'un des intervenants de ce congrès. Mgr. Charles Scicluna, l'un des intervenants de ce congrès. 

Mexico accueille le Congrès latino-américain sur la prévention des abus sexuels

Le Congrès latino-américain sur la prévention des abus dans l'Église catholique débute aujourd’hui à l'Université pontificale du Mexique, et durera trois jours, jusqu’au vendredi 8 novembre 2019.

Il doit s’articuler autour de plusieurs thèmes: analyse et réflexion sur l'enfance, la prévention des abus sexuels dans l'Église, les mesures de précaution, les processus de prévention et de discernement vocationnel.

Ce congrès est organisé par le Centre d’Investigation et de Formation interdisciplinaire pour la Protection des Mineurs (Ceprome), avec le soutien de la Commission pontificale pour la Protection des mineurs, de la conférence épiscopale mexicaine et du Conseil épiscopal latino-américain (Celam), ainsi que celui de l'Université pontificale du Mexique et de l'Université pontificale grégorienne de Rome.

Un problème mondial qui nécessite une prise de conscience

Pour sa part, le directeur du Ceprome, le père Daniel Portillo, a déclaré au site 'Vida Nueva Digital' que «le drame des abus sexuels sur enfants est un problème mondial qui exige une solution mondiale. L’objectif de ce congrès est de générer un débat ouvert et exhaustif pour créer une prise de conscience et mobiliser des actions, pour offrir une meilleure protection des enfants et des adolescents en Amérique latine.»

De même, le prêtre a souligné que la collaboration de tous, des personnes et des institutions est nécessaire pour faire face à ce problème. «Ce premier Congrès latino-américain est un premier rapprochement entre les différents pays, dans le but de générer des synergies inter-institutionnelles, diocésaines et nationales qui puissent favoriser une meilleure protection dans notre environnement latino-américain.»

Parmi les participants au congrès figure Mgr Charles Scicluna, secrétaire adjoint de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, archevêque de Malte, qui fut l’un des pionniers de la lutte contre les cas d'abus sexuels sur mineurs et personnes vulnérables. Le prêtre jésuite Hans Zollner, président du Centre pour la protection des mineurs de l'Université pontificale grégorienne de Rome, sera également présent, ainsi que le cardinal-archevêque de Chicago, Blase Cupich, et plusieurs évêques mexicains.

Le traumatisme de l’affaire Maciel

Le Mexique a vécu un véritable séisme ecclésial il y a une dizaine d’années avec la révélation des abus de grande ampleur commis par le fondateur des Légionnaires du Christ, Marcial Maciel, qui était alors une figure très vénérée au Mexique. Ces abus sexuels pratiqués durant de nombreuses années, mêlés à des abus de pouvoir et à des abus spirituels, contraignent aujourd’hui l’Église locale à revoir en profondeur sa conception de l’autorité.

06 novembre 2019, 17:23