Recherche

Vatican News
Photo d'illustration Photo d'illustration 

Histoire de Sainteté: saint Martin de Tours

Sœur Catherine Aubin revient cette semaine sur l'itinéraire de saint Martin de Tours, apôtre de la Gaule et de l’Europe

Il existe en France, 237 communes répertoriées qui portent le nom de saint Martin. Plus de 3 600 églises sont dédiées à ce saint. Dans le monde entier, un nombre considérable de lieux font référence à saint Martin de Tours. Entre le 5ème et le 15ème siècles, cinq papes de Rome ont porté le nom de Martin. Ce que nous savons de saint Martin vient essentiellement du livre «Vie de saint Martin» que son disciple Sulpice Sévère écrira en 397 et qui connut un grand succès durant tout le Moyen-Âge.

Saint Martin naît en 316 en Pannonie, l’actuelle Hongrie, où son père, un tribun militaire, était en garnison. Lorsqu’il atteint l’âge de 15 ans, ce dernier oblige son fils à intégrer l’armée. C’est à Amiens que se situe l’épisode qui rendra Martin célèbre dans toute la chrétienté: un soir d’hiver, rencontrant un miséreux dépourvu de tout vêtement, et n’ayant aucun subside à lui donner, il coupe sa cape en deux, pour en revêtir le malheureux. Il ne pouvait donner qu’une partie de sa cape, car la moitié de son uniforme appartenait à l’armée qui l’avait payée. La nuit suivante, durant son sommeil, le Christ lui apparut portant la partie de la cape qu’il avait donnée au pauvre.

Avec saint Hilaire de Poitiers,  le futur saint fonde le premier monastère des Gaules à Ligugé, en Poitou. Il y sera enlevé par les habitants de Tours qui en feront leur évêque. Mais l'ancien soldat devenu chrétien ne s'enfermera pas dans sa cité. Il évangélisera parcourant les campagnes jusqu'à sa mort, en 397.

 Sœur Catherine Aubin nous raconte la vie de saint Martin de Tours, aujourd'hui partie intégrante de notre patrimoine spirituel et fêté le 11 novembre.

La vie de saint Martin de Tours

 

 

 

10 novembre 2019, 16:38