Recherche

Vatican News
Un pèlerinage en l'honneur de la Vierge de Luján, sainte patronne de l’Argentine, en 2019 Un pèlerinage en l'honneur de la Vierge de Luján, sainte patronne de l’Argentine, en 2019 

En Argentine, une année mariale s’ouvrira le 8 décembre prochain

Du 8 décembre 2019 au 8 décembre 2020, les catholiques argentins vivront une année mariale, au cours de laquelle ils commémoreront notamment le cinquième centenaire de la célébration de la première messe dans le pays.

En la fête de Notre-Dame de la Médaille miraculeuse, le 27 novembre dernier, les évêques d’Argentine ont annoncé officiellement l’ouverture d’une année mariale nationale le 8 décembre prochain, date correspondant à la solennité de l’Immaculée Conception. Dans leur communiqué, transmis à l’agence Fides, les évêques invitent «à vivre intensément ce don de Dieu».

Aux sources de la foi 

Deux anniversaires marqueront cette année: les 400 ans de l’arrivée de l’image de la Vierge de la Vallée - une représentation de Marie vénérée dans tout le pays - dans la province de Catamarca, et les 500 ans de la célébration de la première messe sur le territoire argentin – anniversaire qui sera célébré le 1er avril. «Cinq siècles d’un côté et quatre siècles de l’autre, si distants et si différents dans leurs contextes et leurs réalités, notent les évêques argentins. Les deux événements, désormais commémorés ensemble, continuent à évoquer et à convoquer la vérité sur ce que nous sommes et sur ce en quoi nous croyons, en tant que catholiques, en cette bien-aimée Argentine, souffrante et pleine d’espérance». D’autres événements sont aussi au programme, comme le IV° Congrès marial national (du 23 au 26 avril à Catamarca) et un Congrès mariologique (en septembre à Catamarca).

Redécouvrir la figure de Marie

«On dit de nous, Argentins, poursuivent les évêques, qu’il nous plait de demeurer ensemble, que nous arrangeons nos affaires en nous asseyant à une table pour parler et partager, et que nous éprouvons une affection très grande pour les mères que nous rendons presque intouchables» . «Peut-être est-ce pour cette raison que nous, catholiques en Argentine, avons une géographie marquée par les sanctuaires dédiés à Notre-Dame, et une histoire caractérisée par les réunions et les congrès mariaux et eucharistiques. L’année 2020 sera inscrite dans cette géographie et dans cette histoire», soulignent-ils. «Notre-Dame nous appelle à nouveau. Il s’agit de la femme, de l’épouse, de la mère qui, par sa présence, embrasse les femmes, les épouses et les mères dans leurs angoisses et leurs douleurs, et accueille les enfants écartés, ceux qui sont fruits de la dépendance, de la solitude et de la misère», rappellent enfin les prélats.

Une édition spéciale de la Bible a été publiée par la Conférence épiscopale d’Argentine à l’occasion de cette année mariale.  

28 novembre 2019, 16:33