Recherche

Vatican News
Logo du diocèse de Lyon. Logo du diocèse de Lyon.  

Le diocèse de Lyon lance un site internet pour lutter contre les abus

“Agir ensemble contre les abus”, tel est le nom du site internet lancé ce jeudi 17 octobre par le diocèse de Lyon pour renforcer sa lutte contre les abus. Une large diffusion de cet outil est espérée, afin que chaque membre du diocèse devienne «acteur de la prévention contre les abus».

«La prévention contre les abus sexuels sur mineurs et sur personnes vulnérables est un sujet majeur, central et prioritaire pour notre diocèse», peut-on lire sur le site internet du diocèse de Lyon. Le nouveau site www.preventionabuseglise.fr en est un outil. Il présente une série de 12 entretiens filmés, réalisés avec des intervenants divers: victimes, psychiatres, policier, magistrat, journaliste, théologien, pasteurs. Parmi eux, Olivier Savignac, Marie-Jo Thiel, Mgr de Moulins-Beaufort… «Autant d’analyses et de points de vue qui se doivent d’être connus et compris par tous ceux qui sont engagés au service de l’Église», estime le diocèse. Des outils de formation et de prévention sont également accessibles. 

Une diffusion au sein du diocèse et au-delà

Pour faire connaître ce site et les vidéos mises en ligne, deux projections sont organisées cette semaine à Lyon. Les 300 prêtres du diocèse ont l'obligation d'y assister, relève France Inter. Mgr Gobilliard, évêque auxiliaire du diocèse de Lyon et responsable de ce projet, a quant à lui invité, via Twitter, «tous les acteurs pastoraux, salariés, bénévoles, fidèles du diocèse de Lyon à regarder [ces vidéos], si possible dans le cadre des paroisses, des mouvements, des aumôneries, des établissements, pour qu'un dialogue puisse avoir lieu à l'occasion de ces rencontres».

Les vidéos seront également vues par tous les évêques de France lors de leur prochaine assemblée plénière à Lourdes, en novembre prochain.

«Au-delà du diocèse, cet outil peut servir à tous ceux qui ont besoin d'entendre, de comprendre, de s'impliquer, d'être acteur de la prévention contre les abus», a expliqué Mgr Gobilliard sur Twitter.

Se mettre aux côtés des victimes et poser des actes

Cette initiative s’inscrit donc dans le travail de prévention et de remise en question initié par le diocèse suite aux scandales d’abus sexuels, avec notamment l’affaire Bernard Preynat. Le procès du cardinal Barbarin pour non-dénonciation semble avoir été un tournant. «On a reçu un électrochoc», explique Mgr Gobilliard à France Inter. «Quand les victimes m’ont dit “on attend que vous posiez des actes”, j’ai pris ça au sérieux. Je me suis dit c’est que c'était fini les beaux discours, j’ai voulu qu’on construise quelque chose», ajoute-t-il.

L’évêque auxiliaire de Lyon a par ailleurs précisé à l’AFP: «dans le diocèse, tout le monde parlait de ces affaires, mais c’était trop subjectif, on était dans l’affectif. Et peu connaissaient la loi. L’idée est de se mettre du côté des victimes, car en défendant trop l’institution on peut contribuer à la détruire».

«Nous voulons tous que les faits abominables qui ont été commis dans notre diocèse ne se reproduisent jamais, écrit quant à lui Mgr Michel Dubost, administrateur apostolique du diocèse de Lyon. Nous voulons tous être résolument du côté des victimes. Pour cela nous devons faire en sorte que les conditions de possibilité de tels actes ne se reproduisent pas. Toute la communauté chrétienne doit se sentir concernée. Je compte sur chacun de vous, afin que vous soyez acteurs de cette grande action que mène notre diocèse», peut-on lire dans son message publié en ligne. 

18 octobre 2019, 11:59