Cerca

Vatican News
Mgr Jean-Claude Hollerich en décembre 2018 Mgr Jean-Claude Hollerich en décembre 2018 

Mgr Hollerich: «avoir l’humilité d’être au service de l’Église, et de rien d’autre»

Il fait partie des treize nouveaux cardinaux nommés par le Pape ce dimanche 1er septembre: Mgr Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg et président de la COMECE, la commission des épiscopats européens, nous confie sa réaction peu après avoir appris sa nomination.

Entretien réalisé par Manuella Affejee – Cité du Vatican

Mgr Hollerich accueille cette nomination sous le signe de l’humilité, attitude mise à l’honneur par Jésus dans l’Évangile de ce dimanche 1er septembre (Lc 14, 1.7-14). Il y voit également une marque de confiance du Saint-Père, en particulier vis-à-vis de son engagement pour l’Union Européenne et les migrants.

Entretien avec Mgr Jean-Claude Hollerich

Comment avez-vous appris la nouvelle?

J’étais tout à fait surpris, car j’étais en vacances pour une semaine au Portugal. J’assistais à la messe, et à la sortie, j’ai vu tous ces messages de félicitations. Je ne comprenais pas pourquoi.  J’ai appris que j’ai été nommé cardinal. C’est une grande joie d’avoir la confiance du Saint-Père, c’est un honneur.

L’Évangile du jour qui dit qu’il ne faut pas prendre les premières places était celui qu’il fallait le jour de cette nomination. Je prie donc Dieu pour avoir l’humilité d’être au service de l’Église, et de rien d’autre.

Vous êtes archevêque du Luxembourg, pays européen, et président de la Comece, la commission des épiscopats européens. Voyez-vous dans votre nomination un message particulier du Pape?

Je sais que le Pape apprécie beaucoup l’Union européenne comme un facteur de paix et de stabilité dans le monde. Il faut donc tout faire pour que cette Union européenne puisse avoir du succès, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a aucune divergence entre l’Église et l’UE. Je pense aussi à l’engagement que j’ai eu pour les réfugiés, au voyage que j’ai pu faire sur l’île de Lesbos avec le cardinal Krajewski. C’était une expérience très importante. Dans mes prières, je revois souvent le visage des réfugiés que j’ai pu rencontrer mais dû laisser dans leur misère. Je suis très content que l’État luxembourgeois nous ait permis d’accueillir à la charge de l’Église, et non de l’État deux familles de Lesbos. 

À l’approche de cette nouvelle charge, que dites-vous aux fidèles francophones?

Étant Luxembourgeois et francophone, tous les soucis de l’Église de France seront aussi mes soucis. Par exemple, dans le cas de Notre-Dame de Paris, que j’aimerais défendre comme maison de Dieu, maison d’Église et pas seulement un monument national. Si hors de France, des évêques se font la voix de cette indignation, cela pourra être un soutien pour l’Église de France.

Un parcours marqué par l'Europe et le Japon 

Jean-Claude Hollerich est né le 9 août 1958 à Differdange (Luxembourg). Il entre dans la Compagnie de Jésus le 27 septembre 1981, puis effectue son noviciat à Namur (Province jésuite de Belgique-Sud et Luxembourg). Le 15 septembre 1985, il part au Japon, pour quatre années de mission et de formation.

Il est ordonné prêtre le 21 avril 1990 à Bruxelles (Belgique).

En 2001, il suit des études de doctorat à l’Institut pour les Études de l’Union Européenne à Bonn. Il détient déjà une licence en théologie (obtenue en Allemagne), ainsi qu’une licence en langue et littérature allemande. Le 18 octobre 2002, il prononce ses vœux définitifs en l’église Saint-Ignace à Tokyo.

Quelques années plus tard, il est désigné délégué de la Conférence Épiscopale Japonaise pour la préparation et la participation à la Journée Mondiale de la Jeunesse à Cologne, en 2005.

Entre 2008 et 2011, il exerce la fonction de vice-recteur pour les Affaires Générales et Estudiantines à la Sophia University à Tokyo. Durant cette période, il est aussi le recteur de la communauté des jésuites à la Sophia University.

Le 12 juillet 2011, Benoît XVI nomme le père Jean-Claude Hollerich archevêque de Luxembourg. Son ordination épiscopale a lieu le 16 octobre 2011 en la Cathédrale de Luxembourg. Il choisit comme devise «Annuntiate» (“Annoncez !”). En octobre 2014, Mgr Hollerich devient Président de la Conférence des Commissions Justice et Paix d’Europe, fonction qu’il occupe jusqu’en 2018.

Depuis septembre 2017, il est Président de la Commission du CCEE (Conseil des Conférences épiscopales d’Europe) pour les jeunes. Le 8 mars 2018, il est nommé président de la COMECE (Commission des Épiscopats de la Communauté européenne). Depuis le 3 avril 2019, Mgr Hollerich est également président de l’association internationale des servants d’autel CIM (Coetus Internationalis Ministrantium).

Le 31 août 2019, le Pape François le nomme cardinal. Mgr Jean-Claude Hollerich recevra la barrette cardinalice des mains du Saint-Père le 5 octobre prochain.

02 septembre 2019, 15:05