Cerca

Vatican News
Dans les écrits de Sainte Hildegarde de Bingen, les propriétés médicinales des plantes et des minéraux tiennent une large place Dans les écrits de Sainte Hildegarde de Bingen, les propriétés médicinales des plantes et des minéraux tiennent une large place 

Histoire de sainteté: sainte Hildegarde de Bingen

Sœur Catherine Aubin nous présente cette semaine sainte Hildegarde de Bingen, fêtée le 17 septembre. Cette moniale proclamée docteur de l'Église en 2012 suscite un regain d'intérêt depuis quelques années, notamment pour ses écrits mystiques et ses conseils de médecine populaire.

De son vivant au XIIe siècle, Hildegarde de Bingen - proclamée docteur de l’Église en 2012 - connut un rayonnement extraordinaire, puis elle tomba dans l’oubli, victime du discrédit dont le Moyen-Âge a longtemps pâti.

Originaire de Rhénanie, moniale puis abbesse et fondatrice de monastères féminins, mais aussi prédicatrice itinérante, médecin, naturaliste, musicienne, peintre, Hildegarde de Bingen (1098-1179) fut surtout une visionnaire et une mystique de tout premier ordre. Enfant, elle manifestait un puissant don de prophétie. En 1141, elle reçut du Ciel cet appel: «Écris ce que tu vois et entends, afin que mes merveilles cachées soient révélées». De là naquirent trois ouvrages étonnants: Scivias, Le Livre des mérites de la vie, et Le Livre des œuvres divines, dans lesquels elle transmet ce que lui dit la «Lumière vivante».

Vite béatifiée, elle attendit toutefois l’année 2012 pour être canonisée et reconnue docteur de l’Église par le pape Benoît XVI.

 Sœur Catherine Aubin nous raconte son histoire extraordinaire.

Histoire de sainteté: sainte Hildegarde de Bingen
14 septembre 2019, 17:08