Cerca

Vatican News
Vue sur la Basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes, le 14 août 2018 Vue sur la Basilique Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes, le 14 août 2018  (AFP or licensors)

Le Pèlerinage national à Lourdes, cinq jours pour «répondre à l’appel de Marie»

Comme chaque année du 11 au 16 août, les sanctuaires de Lourdes accueillent le Pèlerinage national, animé par la famille de l’Assomption et organisé par l’Hospitalité et l’association Notre-Dame de Salut. Cette 146e édition a pour thème «Heureux vous les pauvres car le Royaume de Dieu est à vous». Elle s’inscrit dans un contexte où la cité mariale fait parler d’elle, notamment grâce au succès d’un documentaire et d’une comédie musicale.

Adelaïde Patrignani- Cité du Vatican

2019, “année Bernadette” aux sanctuaires de Lourdes, permet à ce haut-lieu de pèlerinage de connaître un nouvel élan. Une tendance positive bienvenue après un début de décennie éprouvant, marqué par des inondations destructrices, une baisse de la fréquentation, et par conséquent d’importantes pertes économiques.

2019 marque les 175 ans de la naissance de sainte Bernadette Soubirous - la voyante des apparitions de la Vierge Marie à Lourdes - mais aussi les 140 ans de son décès. Ce double anniversaire a valu à l’humble lourdaise de devenir l’héroïne d’une comédie musicale qui emporte un joli succès: “Bernadette de Lourdes”, interprété par des célébrités du monde du spectacle, et qui sera joué pendant la saison des pèlerinages durant cinq années consécutives. Une autre production a largement conquis le public cette année: Lourdes, documentaire de Thierry Demaizière et Alban Teurlai sorti en salles au mois de mai. Des malades et des bénévoles venant en pèlerinage à Lourdes sont au cœur de ce film traitant avec beaucoup de délicatesse de leur expérience spirituelle et humaine dans la cité mariale.

Enfin, le 7 juin dernier, le pape François nommait Mgr Antoine Hérouard, évêque auxiliaire de Lille, comme délégué apostolique pour le sanctuaire de Lourdes. Sa mission a pour but de «mieux assurer l’avenir des sanctuaires, et de leur permettre d’être davantage fidèle à leur mission, en particulier dans l’accueil des malades, des pauvres et des petits», expliquait Mgr Hérouard à notre micro.

Hausse de fréquentation pour le Pèlerinage national

Dans ce contexte empreint de dynamisme, environ 8 000 pèlerins et hospitaliers, dont 800 personnes malades, âgées ou handicapées, sont attendus à Lourdes pour le 146e Pèlerinage national, du 11 au 16 août prochains. Un chiffre en augmentation par rapport aux années précédentes, «puisque l’on constate cette année une croissance d’environ 18% du nombre de pèlerins et de 16% du nombre de bénévoles», comme le précise le communiqué du sanctuaire.

 «Venus de toute la France, grâce à l’affrètement de sept TGV et d’une trentaine de cars mais aussi d’Espagne,d’Italie, d’Angleterre, d’Allemagne, de Bulgarie, de Côte d’Ivoire ou encore du Viêt-Nam, tous viennent partager des moments forts et porteurs de sens», explique le communiqué, que ce soit en tant que pèlerin malade ou handicapé ou comme volontaire au service de ces derniers.

«Une attention toute particulière est portée aux personnes en situation de précarité, avec le pèlerinage Mosaïque, ainsi qu’aux Chrétiens d’Orient. Lourdes est un lieu de transmission de la foi, qui se traduit en actes au service des plus pauvres», est-il rappelé.

L’occasion d’une vivifiante expérience de foi

Animé par la famille de l’Assomption, le pèlerinage sera toutefois présidé par l’archevêque de Strasbourg, Mgr Luc Ravel. Une parole des Béatitudes sera le fil de conducteur de ces journées: «Heureux vous les pauvres car le Royaume de Dieu est à vous» (Luc 6, 20).

«Il s'agit d'une interpellation forte que Jésus fait résonner dans le cœur de chacun», déclare le père Vincent Cabanac, assomptionniste et directeur du Pèlerinage national, dans un mot de présentation.

Temps de prière, conférences et ateliers sont au programme, sachant que le point d’orgue sera bien sûr la messe de la solennité de l’Assomption de la Vierge Marie, le 15 août. Parmi les «grands témoins» attendus pour des interventions figurent Véronique Fayet, présidente du Secours catholique, Roseline Hamel, la sœur du père Jacques Hamel assassiné près de Rouen en juillet 2016, Mgr Patrick Chauvet, recteur de Notre-Dame de Paris, ou encore Philippe Croizon, athlète amputé des 4 membres.

Ces journées denses veulent offrir un «cadre favorable à l'épanouissement de tous pour répondre à l'appel de Marie: “Venez boire à la source et vous y laver”. Source vivifiante et revitalisante dont tout chrétien a besoin», estime le père Vincent Cabanac.

10 août 2019, 16:23