Vatican News
Le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples depuis 2011. Le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples depuis 2011.   (ANSA)

Le cardinal Filoni au sanctuaire de Zakopane pour l'Assomption

Le préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples s’est rendu au sanctuaire Notre-Dame de Fatima à Zakopane aux pieds du massif des Tatras au sud de la Pologne, à l’occasion de l’Assomption.

«On se demande: pourquoi tant de sanctuaires dans le monde, pourquoi tant d'affection et de dévotion envers Marie? En vérité, à partir du moment où Marie a perdu Jésus, elle a adopté, en tant que Mère, l'Église née du sang de son Fils. Les apparitions mariales, à Fatima, Lourdes et tant d’autres, témoignent de sa présence vivante parmi nous». C'est ce qu'a souligné le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples, qui a célébré la fête de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie au Sanctuaire national Notre-Dame de Fatima à Zakopane, ville de 28 000 habitants située dans le sud de la Pologne.

Un sanctuaire cher à saint Jean-Paul II

Comme le rappelle le cardinal Filoni, Karol Wojtyla venait souvent à Zakopane, alors qu'il était garçon, puis prêtre, accompagnant souvent les étudiants. Il est revenu plusieurs fois même après avoir été élu pape. Le sanctuaire marial a été construit ici comme un ex-voto pour le salut de la vie du pape Jean-Paul II, après l'attentat du 13 mai 1981.

La tendresse de la Vierge

Dans son homélie de l'Assomption, le cardinal a poursuivi: «L'Église n'oublie pas Marie, elle se souvient d'elle et la célébre liturgiquement tout au long de l'année. Mais aujourd'hui, elle la célèbre dans son mystère de l'Assomption au ciel, parce que ce n’était pas possible que son corps subisse la corruption de la mort, elle qui a été préservée du péché originel».

L'histoire du sanctuaire

Le sanctuaire marial de Zakopane a été construit entre 1987 et 1992; son église a été consacrée par Jean-Paul II lui-même le 7 juin 1997, lors de son sixième pèlerinage dans son pays natal. Le sanctuaire a été érigé à côté d'une chapelle où, depuis les années 1950, la Vierge était vénérée et où, en 1961, l'image de la Vierge de Fatima a été placée. C'est l'évêque de Cracovie de l’époque, Karol Wojtyla, qui consacra à la fois l'image et la chapelle. Dans le «parc Fatima», près du sanctuaire, se trouvent également deux monuments dédiés à Jean-Paul II.

Le sanctuaire de Zakopane est visité chaque année par environ 300 000 pèlerins.

19 août 2019, 18:41