Cerca

Vatican News
Vue sur Santiago du Chili depuis le Cerro San Cristobal Vue sur Santiago du Chili depuis le Cerro San Cristobal  

Chili: ouverture d'une enquête contre un archevêque émérite soupçonné d'abus sexuel

Le Saint-Siège a ouvert une enquête suite à une plainte déposée contre Mgr Bernardino Piñera Carvallo, archevêque émérite de La Serena, au Chili, aujourd’hui âgé de 103 ans. Les faits reprochés se seraient déroulés il y a 50 ans. Mgr Piñera Carvallo est l’oncle de l’actuel président chilien, et le doyen de l’épiscopat mondial.

Comme l’a indiqué dans un communiqué daté du 20 août la Nonciature apostolique au Chili, «le Saint-Siège a ordonné l’exécution d’une enquête préliminaire pour déterminer si la plainte déposée pour un présumé abus sexuel sur mineur est plausible, abus qui aurait été commis il y a plus de 50 ans par Mgr Bernardino Piñera Carvallo, archevêque émérite de La Serena. Nous sommes en contact avec la personne qui a déposé plainte, et en même temps, nous agissons dans le respect du principe de présomption d’innocence», peut-on lire.

Dans un bref communiqué de presse, l’archevêque émérite a quant à lui affirmé avoir pris acte de la note de la Nonciature apostolique. Il a toutefois affirmé qu’il n’était pas au courant de l’accusation ayant entraîné cette enquête préliminaire, et a assuré de sa pleine disponibilité pour collaborer à sa clarification. «Pendant ma longue vie sacerdotale, commencée en 1947, j’ai toujours eu un comportement impeccable», s’est défendu Mgr Piñera Carvallo.

Après avoir appris l’ouverture de l’enquête préliminaire contre son oncle, le président de la République chilienne, Sebastián Piñera Echeñique, a estimé que «toute dénonciation doit faire l’objet d’une enquête rigoureuse pour en vérifier la crédibilité et faire la vérité, et ce cas ne fait pas exception». Toutefois, il a expliqué qu’il lui était difficile de croire à cette plainte, connaissant «son comportement, son attitude tout au long de sa vie».

Ancien président de la Conférence des Évêques du Chili

Mgr Bernardino Piñera Carvallo est né à Paris en septembre 1915 et a été ordonné prêtre de l’archidiocèse de Santiago du Chili en avril 1947. Après avoir été ordonné évêque en 1958, il a participé aux quatre sessions du Concile Vatican II en tant qu'évêque de Temuco. Il a été ensuite archevêque de La Serena de 1983 à 1990, et président de la Conférence épiscopale du Chili de 1983 à 1988.

Lors de sa démission pour raisons d’âge en 1990, Mgr Piñera Carvallo s’est retiré dans un couvent franciscain de Santiago du Chili, la capitale. Depuis quelques années, il vit dans une maison d’accueil des Petites sœurs des pauvres située dans un quartier populaire de Santiago.

Lors de son voyage apostolique au Chili en janvier 2018, l’archevêque émérite est salué par le Pape François, en tant que doyen du collège épiscopal mondial.

Son successeur à l’archevêché de La Serena, Mgr Francisco José Cox, fut accusé d’abus sexuels sur mineurs et renvoyé de l’état clérical par le Pape François en 2019. En août 2018, certains de ses accusateurs ont déclaré publiquement que Mgr Bernardino Piñera Carvallo aurait pu cacher les abus commis par Francisco José Cox.

D’après les chiffres donnés par l’AFP, 158 affaires d'abus sexuels impliquant 219 membres de l'Église font l'objet d'enquêtes au Chili. Parmi les 241 victimes recensées, 123 étaient mineures au moment des faits.

21 août 2019, 11:42