Cerca

Vatican News
Le cardinal mexicain Sergio Obeso Rivera (1931-2019). Le cardinal mexicain Sergio Obeso Rivera (1931-2019). 

Décès du cardinal mexicain Sergio Obeso Rivera

L’archevêque émérite de Xalapa s’est éteint à l’âge de 87 ans.

Dans un télégramme daté du 12 août, le Pape François a exprimé toute sa douleur et sa peine à l'annonce du décès du cardinal, assurant prier pour lui et ses proches. 

Ce cardinal mexicain, dont l'enterrement est prévu mardi 13 août,  avait été promu lors du dernier consistoire, le 28 juin 2018, mais il n’avait jamais été électeur, puisqu’il avait déjà largement dépassé les 80 ans lors de sa création.

Née en 1931 et ordonné prêtre en 1954, il avait effectué ses études à la Grégorienne à Rome, où il avait obtenu un doctorat en théologie. Il s’est ensuite essentiellement consacré à la formation des futurs prêtres au Mexique, notamment comme recteur de séminaire.

Saint Paul VI l’avait nommé évêque de Papantla en 1971, avant de le nommé en 1974 archevêque coadjuteur de Xalapa. Il était ensuite devenu archevêque de Xalapa en 1979, une responsabilité dans laquelle il est demeuré jusqu’à sa retraite en 2007.

Son long service dans l’épiscopat a notamment été marqué par ses présidences de la conférence épiscopale du Mexique, dans les années 1980 et 1990. Dans les années 2000, il fut aussi président de la commission de pastorale sociale.

Un acteur de la réconciliation entre l’État mexicain et le Saint-Siège

La conférence épiscopale mexicaine a rendu hommage au cardinal, évêque depuis 48 ans et prêtre depuis 65 ans. Les évêques mexicains ont notamment souligné son action pour la paix et la réconciliation entre le gouvernement et les indigènes du Chiapas. Alors président de la conférence épiscopale, il avait en effet joué un rôle dans les accords de San Andrés, signés en 1996 entre le gouvernement de Mexico et le mouvement zapatiste.

Au début des années 1990, Mgr Obeso Rivera fut également l’un des artisans du rétablissement des relations diplomatiques entre le Mexique et le Saint-Siège, en lien avec Mgr Pietro Parolin, alors jeune secrétaire de la délégation apostolique à Mexico, et futur Secrétaire d’État du Saint-Siège. C’est certainement en reconnaissance de ses états de service que cet archevêque mexicain, relativement peu connu en Europe, avait été élevé à la pourpre cardinalice en 2018.

12 août 2019, 12:28