Recherche

Vatican News
Le nouveau président du Panama Laurentino Cortizo le 1er juillet, jour de sa prise de pouvoir. Le nouveau président du Panama Laurentino Cortizo le 1er juillet, jour de sa prise de pouvoir.   (ANSA)

Panama: le message des évêques au nouveau président

Alors que Laurentino Cortizo a pris ses fonctions le 1er juillet, la conférence épiscopale panaméenne a rappelé les défis prioritaires à relever dans le pays.

Le 4 juillet, à l'issue de leur deuxième assemblée annuelle, la conférence épiscopale panaméenne a publié un message qui dresse les défis importants à relever pour le nouveau chef de l'État. Les évêques du pays, que le Pape François avait visité au mois de janvier dernier, appellent à la transparence, la vérité et la cohérence, afin que l'autorité retrouve sa crédibilité devant le peuple.

Parmi les nombreux sujets d'inquiétude relevés par la conférence épiscopale:  le coût élevé et la rareté des médicaments, la qualité et l'équité de l'éducation, la menace écologique des industries extractives, le respect des droits des peuples autochtones et d'ascendance africaine ou encore les inégalités dans l'administration de la justice. «La nouvelle présidence - peut-on lire dans leur texte - a l'occasion historique de regagner la confiance des citoyens avec une gestion du gouvernement axée sur la dignité de la personne et le bien commun».  

Mise en garde contre les théories du genre

Lors de sa campagne électorale, Laurentino Cortizo avait promis d’améliorer le système de l’éducation, de rendre les institutions plus transparentes et de combattre la pauvreté. Pour les évêques, l'heure est à présent à l'action. Dans leur message également, l'Eglise de Panama invite le nouveau à œuvrer à une «éducation sexuelle saine de notre enffance et jeunesse» en luttant en particulier contre les théories du genre, très présentes dans le pays. 

Dans leur message, les évêques renouvellent leur volonté de vérité et de transparence pour faire face aux abus sur mineurs, luttant notamment contre les abus de pouvoir et facilitant les signalements. La conférence épiscopale panaméenne rappelle enfin qu'ils ont lancé les "trois ans de la jeunesse 2019-2022" pour répondre à l'appel du Pape François à approfondir les expériences vécues lors des Journées Mondiales de la Jeunesse, avec pour ambition de promouvoir un leadership des jeunes dans l'Église et la société panaméenne. 

06 juillet 2019, 17:02