Recherche

Vatican News
La poignée de main historique entre Kim Jong-Un et Donald Trump le 30 juin. La poignée de main historique entre Kim Jong-Un et Donald Trump le 30 juin.  

L'espoir de paix de l'Eglise sud-coréenne après la rencontre Trump-Kim

Après la poignée de main historique sur le sol nord-coréen entre le président américain et le leader nord-coréen, le président de la conférence épiscopale de Corée du Sud continue à plaider pour le dialogue, afin que la paix puisse un jour être signée entre les deux voisins.

Quelques jours après la poignée de main historique entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-Un dans la zone démilitarisée de Panmunjeom, le président de la conférence épiscopale sud-coréenne a fait part de son enthousiasme et partagé ses espérance qu'une véritable paix soit un jour signée entre les deux Corée. 

Mgr Kim Hee-Joong, l'archevêque de Gwangju s'est réjoui dans un message que cette rencontre se soit déroulée à Panmunjeom, «un symbole de la division de la péninsule coréenne». Pour l'évêque catholique, la rencontre Trump-Kim, et le fait que le président ait pu fouler le sol nord-coréen (une première dans l'histoire),  représente «un jalon historique pour la paix dans la péninsule coréenne, en Asie du Nord-Est et dans le monde». 

Soutien et encouragement internationaux

Depuis de longues années, l'Eglise catholique en Corée du Sud travaille pour l'unité de la péninsule, par son travail notamment de présence auprès des familles séparées par le 38ème parrallèle. Le 25 juin dernier,  l'Eglise avait célébré une journée de prière pour la réconciliation et l'unité du peuple coréen sur le thème "Heureux les artisans de paix", et une messe avait été célébrée à cette occasion dans un village de la zone démilitarisée, non loin d ela frontière nord-coréenne.

«L'Eglise catholique en Corée demande la poursuite de la promotion du dialogue et des rencontres d'échange et demande également à la communauté internationale de la soutenir et de l'encourager», écrit Mgr Hee-Joong dans son message. Malgré toutes les difficultès dans le long processus de rapprochement, «le jour de la réconciliation et de l'unité des Coréens viendra bientôt» prédit l'archevêque. 

03 juillet 2019, 15:58