Recherche

Vatican News
La situation sécuritaire au Burundi inquiète les évêques de l'ACEAC. La situation sécuritaire au Burundi inquiète les évêques de l'ACEAC.  

L’insécurité dans leur région dénoncée par les évêques de l’ACEA

La situation sécuritaire, la justice sociale ou le dossier des abus sexuels sur mineurs: ce sont quelques thèmes abordés par les évêques de la République démocratique du Congo, du Burundi et du Rwanda, réunis au sein de l’Association des conférences épiscopales de l’Afrique centrale (ACEAC). Ils ont tenu leur assemblée plénière du 24 au 26 juin à Kinshasa.

Dans un communiqué publié au terme de leur 13e assemblée plénière, les évêques de l’ACEAC ont mis en tête de leurs préoccupations la situation de leurs trois pays respectifs : la RDC, le Burundi et le Rwanda. Ils s’inquiètent ainsi de «l’activisme de groupes armés et de l’insécurité qui sévissent dans les zones frontalières entre les trois pays», sources de plusieurs problèmes: outre les décès, cela provoque des déplacements ou des migrations des populations.

C’est pourquoi les évêques «encouragent les responsables politiques à développer le dialogue comme mode de résolution des conflits». «L’accompagnement des acteurs politiques pour la promotion des Etats de droit dans la zone ACEAC leur apparaît comme une dimension intrinsèque à l’Evangile et à leur mission» précise encore le texte.

L’enseignement social de l’Église sera dorénavant fera partie intégrante de la formation des futurs prêtres. L’objectif est «de réduire le fossé entre la formation théorique reçue pendant la formation et les exigences pratiques que racontent les prêtres dans l’accomplissement de leur mission».

Lors de cette session, les membres de l’ACEAC ont accueilli l’abbé Olivier Fröhlich, vicaire Général du diocèse de Tournai (Belgique) pour parler des abus sexuels sur mineurs commis par des membres du clergé. Ils ont pu profiter de l’expérience de la Belgique dans l’accompagnement des victimes et la collaboration avec la justice civile.

Autre thème abordé : les jeunes. Dans le sillage du synode d’octobre dernier qui leur était consacré, l’ACEAC veut «promouvoir un cadre de prise de conscience et de meilleure mise en œuvre de la protection sociale», consciente de la nécessité de la sécurité économique, de l’égalité des chances et de la justice sociale.

Lors de cette assemblée plénière, Mgr Marcel Madila, archevêque de Kananga (RDC) a été élu président de l’ACEAC. 

27 juin 2019, 17:53