Cerca

Vatican News
Le cardinal Louis Sako, patriarche chaldéen de Bagdad Le cardinal Louis Sako, patriarche chaldéen de Bagdad  (ANSA)

Le cardinal Sako invite les musulmans irakiens à la «fraternité humaine»

Dans un message publié à l'occasion de la fête de l'Aïd el Fitr qui marque la fin du mois de ramadan, le patriarche chaldéen de Bagdad invite une nouvelle fois à la réconciliation entre communautés pour mieux penser l'avenir de son pays.

La réconciliation véritable dont l'Irak a un besoin urgent se manifeste en mettant de côté les différences et en se pardonnant courageusement les uns les autres. Tel est le coeur du message du Patriarche chaldéen de Bagdad, Mgr Louis Sako, envoyé à tous les musulmans du pays à l'occasion de l'Aïd el Fitr, la fête qui marque la fin du mois de jeûne du ramadan.

Vivre la fraternité humaine dans la paix

Dans ce message où le cardinal Sako appelle les musulmans «nos frères en humanité», le patriarche chaldéen revient sur les souffrances subies par le peuple irakien ces dernières années - massacres, destruction et exode forcé d'une grande partie de la population du nord de l'Irak. Il propose comme ainsi comme seule option raisonnable pour l'avenir la possibilité de vivre en paix la «fraternité humaine», qui reconnaît une dignité égale, des droits et des devoirs égaux. La nation irakienne - souligne le Patriarche - est un «patrimoine commun» de citoyens appartenant à tous les groupes sociaux et religieux. Et maintenant plus que jamais, la responsabilité de garantir et d'encourager la coexistence des différents groupes doit inspirer les dirigeants et les institutions.

Le retour des réfugiés dans leur pays d'origine

«Je suis guidé à partager ces pensées et ces désirs avec vous car j'espère que chacun de nous pourra reconnaître qu'une telle réforme doit venir de l'intérieur et ne pas être confiée à d'autres agents extérieurs, sachant que les Irakiens n'ont plus la force pour supporter d'autres guerres» écrit encore le Patriarche dans son message aux musulmansUn message à la fin duquel le cardinal Sako prie pour que Dieu bénisse les Irakiens avec la paix, la stabilité et le retour heureux de nombreux réfugiés dans leurs foyers. (Agence Fides)

 

03 juin 2019, 13:06