Cerca

Vatican News
Histoires de sainteté Histoires de sainteté  

Histoire de sainteté: bienheureux Jacques Ghazir Haddad

Sœur Catherine Aubin revient cette semaine sur le bienheureux Jacques Ghazir Haddad, capucin libanais fondateur des franciscaines de la Croix.

 Le Bienheureux Jacques Ghazir Haddad est un capucin libanais. Né à Ghazir au Liban en 1875, ordonné prêtre en 1901, il se met à organiser durant la Première guerre mondiale, les secours pour la population libanaise, meurtrie par la guerre. Il crée les centres «Soupe Populaire» pour donner des repas aux pauvres. Il fonde des fraternités du Tiers Ordre Franciscain, et construit, à Jall Eddib, une chapelle et un lieu de rassemblement sur lequel il élève une grande Croix. Plus tard, en 1926, ce lieu accueillera le premier prêtre âgé qui sera suivi par d'autres prêtres infirmes et délaissés, puis il fonde la Congrégation des Franciscaines de la Croix.

L’oeuvre modeste pousse et se ramifie en institutions humanitaires de plus en plus spécialisées. Partout règne le même esprit et même idéal: accueillir tous ceux qui en ont besoin, de toutes nationalités, de toutes religions, sans préférence, sinon aux plus pauvres.

Il a été surnommé «le saint Vincent de Paul libanais». Le Liban lui doit, entre autres, la fondation d’une trentaine d’écoles de villages gratuites et un hospice pour prêtres à la retraite, sans compter l’hôpital de la Croix. Il a été béatifié à Beyrouth, le 22 juin 2008.

Sœur Catherine Aubin nous raconte la vie trépidante et passionnée de ce géant de la charité.  

La vie de bienheureux Jacques Ghazir Haddad
23 juin 2019, 16:57