Recherche

Vatican News
Une procession mariale dans les rues d'Asmara, capitale de l'Érythrée (photo d'illustration). Une procession mariale dans les rues d'Asmara, capitale de l'Érythrée (photo d'illustration).  

Les Églises d'Afrique de l'Est solidaires avec les évêques d'Érythrée

Après la saisie par les autorités de vingt-deux structures de santé gérées par l'Église catholique dans le pays, l'Amecea (l'Association des membres des conférences épiscopales de l'Afrique orientale) a fait part de sa solidarité et de ses prières envers leurs frères érythréens.

L' Association des membres des Conférences épiscopales d'Afrique de l'Est (l'Amecea), par la voix de son président Mgr Charles Kasonde, a fait part de sa profonde préoccupation et de sa condamnation après la décision du gouvernement érythréen de fermer 22 formations sanitaires appartenant à l'Église catholique dans les quatre éparchies du pays. Dans un message de solidarité adressé aux évêques érythréens, l'évêque zambien assure des prières de tous les membres d'Amecea, espérant qu'une "solution amicale" sera trouvée entre l'État et l'Église d'Asmara.  

Appel au jeûne et à la prière

«Que l'Esprit nourrisse l'espérance et donne le courage et la résistance nécessaires à la défense acharnée des droits de l'Église et du peuple de Dieu en Érythrée» peut-on lire dans ce message. Dans une lettre adressée à tous les fidèles de l'Église catholique d'Érythrée, l'archevêque d'Asmara, Abune Mengesteab Tesfamariam, avait il y a quelques jours invité à jeûner et à prier, dans toutes les églises et monastères catholiques du pays, jusqu'au 12 juillet, la fête des Saints Pierre et Paul selon le calendrier liturgique de rite guèze (rite liturgique employé par les Églises catholique et orthodoxe d'Éthiopie et d'Érythrée). 

26 juin 2019, 16:08