Cerca

Vatican News
Manifestation à Caracas, le 30 avril 2019. Manifestation à Caracas, le 30 avril 2019.  (ANSA)

Venezuela: les évêques dénoncent la répression violente des manifestations

L’épiscopat vénézuélien s’élève contre la répression armée des manifestations récentes.

«Les actions criminelles, la violence et la répression survenues dans les manifestations sont incompatibles avec les obligations de respect et de garantie des droits humains présents dans la Constitution vénézuélienne, et violent les traités internationaux signés par la République.» La Commission Justice et Paix de la conférence épiscopale vénézuélienne le dénonce dans un communiqué publié hier, après une nouvelle journée de tensions.

Le texte exprime la préoccupation de l’épiscopat face aux évènements survenus durant les manifestations qui, entre le 30 avril et le 2 mai, ont laissé un bilan de quatre personnes tuées, plus de 300 blessés et 240 arrestations, selon une organisation de défense des droits humains. En particulier, l’épiscopat dénonce les attaques contre la liberté de la presse : cinq journalistes ont été blessés par arme à feu, un émetteur de radio a été vandalisé, et au moins trois médias font l’objet d’une censure. Ils dénoncent aussi l’attaque d’une église à San Cristobal.

Prier pour la restauration de la paix

La Commission Justice et Paix «exige, encore une fois, de la part des responsables du corps de la Garde nationale (GN), de la Police Nationale Bolivarienne (PNB), du Service National d’Intelligence (Sebin) et des “coletivos” (groupes paramilitaires pro-gouvernementaux), le respect des droits humains, la fin de l’usage criminel de la force létale dans le contrôle des manifestations, ainsi que la libération immédiate de ceux qui sont détenus arbitrairement». Le communiqué de l’épiscopat rappelle aux membres des forces de l’ordre que le respect des droits civils et politiques est inviolable et que leur transgression représente un délit imprescriptible qui ne peut pas être justifié par l’obligation d’obéissance aux supérieurs.

Enfin, les évêques exhortent les fidèles et les hommes et les femmes de bonne volonté à prier pour la restauration de la concorde et de la fraternité, pour l’éternel repos des défunts et la consolation des parents des victimes.

03 mai 2019, 19:15