Cerca

Vatican News
Parmi les problèmes du RDC, le virus Ebola Parmi les problèmes du RDC, le virus Ebola  (AFP or licensors)

Caritas RDC: le Congo a besoin de paix

Caritas RDC doit faire face aux situations d’urgence provoquées par l’insécurité, surtout dans l’est du pays. Mais elle agit aussi pour préparer l’avenir à travers des programmes de développement durable.

Entretien réalisé par Xavier Sartre – Cité du Vatican

La Caritas Internationalis a clos sa 21e assemblée générale mardi 28 mai, mais l’action des Caritas nationales se poursuit sur le terrain.

Pour Caritas RDC (République démocratique du Congo), la tâche est considérable. L’immense pays cumule quasiment tous les problèmes humains et naturels: les catastrophes naturelles, principalement les inondations, la pauvreté, les épidémies, comme celle d’Ebola, ou encore la présence de millions de déplacés et de réfugiés, couplée à une insécurité croissante. 

L’absence de paix est d’ailleurs, selon Boniface Deagbo, le secrétaire exécutif de Caritas RDC, le problème numéro un qui conditionne tous les autres.

Les Congolais ne s’y trompent pas en réclamant, d’abord et avant tout, la restauration de la paix dans leur pays, principalement dans l’est, zone la plus touchée par les agissements de groupes armés, là où se concentrent le nombre le plus élevé de réfugiés originaires de République centrafricaine, du Soudan du Sud ou du Burundi. 

La paix leur permettrait de cultiver la terre, de gagner leur vie, de payer l’école à leurs enfants, de se soigner, relève Boniface Deagbo.

Au lieu de cela, la Caritas RDC doit faire face en priorité à l’urgence humanitaire, même si les projets de développement durable sont mis en place à travers le pays pour préparer l’avenir.

Face à l’ampleur de la tâche, l’organisation manque de fonds. L’appui d’autres Caritas et de bailleurs de fonds est donc primordial pour apporter l’aide nécessaire aux Congolais les plus fragiles.

Entretien avec Boniface Deagbo de Caritas RDC
29 mai 2019, 11:23