Cerca

Vatican News
Réouverture de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Dormition, mardi 23 avril 2019 à Alep en Syrie. Réouverture de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Dormition, mardi 23 avril 2019 à Alep en Syrie.   (AFP or licensors)

La renaissance de la cathédrale d’Alep, un signe d’espoir pour la Syrie

La cathédrale de la Dormition de la Vierge Marie d’Alep a rouvert ses portes après plusieurs années de guerre. Un signe d’espoir pour l’ensemble des chrétiens de Syrie.

Entretien réalisé par Delphine Allaire – Cité du Vatican

Église martyrisée pendant la guerre, la cathédrale grecque-melkite de la Dormition de la Vierge Marie d’Alep, a rouvert ses portes mardi 23 avril lors d’une messe présidée par le patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, S.B Yousef Absi. Cet événement est «un geste symbolique et un signe positif du retour de la Syrie comme elle était dans sa beauté et sa vitalité» a-t-il affirmé.

À ses côtés, lors de la cérémonie, étaient présents Mgr Jean-Clément Jambart, l’archevêque de rite melkite d’Alep, et le nonce apostolique, le cardinal Mario Zenari, qui a adressé les félicitations du Saint-Siège pour cette réouverture et sa gratitude pour les efforts accomplis pour la restauration de l’édifice après les dommages subis pendant la guerre. 

 

«Outre les dommages matériels aux lieux de culte, l’Église syrienne s’engage pour réparer les dommages spirituels qui ont frappé les communautés de fidèles», a expliqué le cardinal Zenari à Radio Vatican. Fin 2013, l’édifice avait été touché lors de la bataille d'Alep, la toiture, le dôme, l’entrée et la sacristie avaient été détruits. 

Très ému, Mgr Jean-Clément Jeanbart, l’évêque grec-catholique melkite d’Alep, perçoit cette reconsécration comme un souffle d’espérance pour la Syrie tout entière. 

Mgr Jean-Clément Jeanbart, évêque grec-melkite d'Alep
27 avril 2019, 18:31