Cerca

Vatican News
Le père Frans van der Lugt SJ Le père Frans van der Lugt SJ 

Il y a cinq ans disparaissait en Syrie le jésuite Frans van der Lugt

Le 7 avril 2014, le jésuite néerlandais Frans van der Lugt a été assassiné devant chez lui à Homs, en Syrie, à l’âge de 75 ans. Cinq ans après, la province jésuite des Pays-Bas et de la Flandre lui rend hommage.

Frans van der Lugt, né le 10 avril 1938 à La Haye, était un jésuite néerlandais qui vivait en Syrie depuis 1966. Devenu Syrien parmi les Syriens, il dirigeait le centre d’accueil pour les personnes handicapées et partageait la vie du quartier musulman de la ville de Homs.

En janvier 2014, il lance un appel dans une vidéo mise en ligne sur YouTube, où il décrit la difficile situation à Homs pendant le siège de la ville. En février, dans une rare interview donnée à la presse il dit: «Le peuple syrien m'a tant donné, tant de gentillesse, tant d'inspiration, et tout ce que je possède. Maintenant qu'il souffre, je dois partager sa peine et ses difficultés. (...) Je suis le seul prêtre et le seul étranger à être resté. Mais je ne me sens pas comme un étranger, mais comme un Arabe parmi les Arabes».

Le 7 avril 2014, il est enlevé et froidement assassiné par des hommes armés, dans le jardin du monastère de Homs. Assassinat, attribué par Talal al-Barazi, dirigeant du gouvernorat de Homs, au Front al-Nosra. Le lendemain il est enterré au monastère de Bustan al-Diwan.

Cinq ans après son assassinat, les jésuites des Pays-Bas et de la Flandre lui rendent hommage dans une vidéo.

Frans van der Lugt SJ, 5 ans après sa mort - son dernier message
05 avril 2019, 17:36