Cerca

Vatican News
Une représentation des saints. Une représentation des saints. 

Histoire de sainteté: saint Benoît-Joseph Labre

Sœur Catherine Aubin revient sur cette semaine sur le parcours de saint Benoît-Joseph Labre (1748-1783).

Chronique réalisée par sœur Catherine Aubin - Cité du Vatican

 «Le jour de mon anniversaire et de mon baptême, le 16 avril, la liturgie de l’Église a placé trois signes qui m’indiquent où conduit la route (…). En premier lieu, il y a la mémoire de sainte Bernadette Soubirous puis il y a  Benoît-Joseph Labre. (…)  le pieux pèlerin mendiant du XVIIIe siècle qui, après plusieurs tentatives inutiles, trouve finalement sa vocation de partir en pèlerinage comme mendiant - sans rien, sans aucun soutien, à travers toute l’Europe, dans tous les sanctuaires de l’Europe, un saint vraiment européen ! Nous pouvons également dire : un saint un peu particulier qui, en mendiant, vagabonde d’un sanctuaire à l’autre et ne veut rien faire d’autre que prier et, avec cela, rendre témoignage à ce qui compte dans cette vie : Dieu. (…) Ainsi, c’est un saint de la paix, précisément dans la mesure où c’est un saint sans aucune exigence, qui meurt pauvre de tout et qui est pourtant béni par chaque chose. » C’est ainsi que le pape émérite Benoit XVI décrivait Saint Benoit Joseph Labre, le 15 Avril 2012, à la veille de son 85e anniversaire.

Saint Benoît-Joseph Labre est le saint patron des sans-abri et des itinérants. Il voit le jour dans le Nord à Amettes en 1748.  Il tente la prêtrise et la vie dans plusieurs monastères, mais rejeté de toutes parts, il choisit une vie de mendiant et de pèlerin  Sa devise est la suivante : « Quaere super nos » « Cherche au-dessus de nous », (St Augustin). Déjà considéré comme un saint par le peuple, il est béatifié le 20 Mai 1860 par le pape Pie IX et canonisé par le pape Léon XIII, le 8 Décembre 1881.

Histoire de sainteté: saint Benoît-Joseph Labre

 

14 avril 2019, 17:02