Recherche

Vatican News
Le sommet du 28 février dernier à Hanoi, au Vietnam, entre Donald Trump et Kim Jong-un. Le sommet du 28 février dernier à Hanoi, au Vietnam, entre Donald Trump et Kim Jong-un.  (ANSA)

L’Église sud-coréenne appelle à persévérer dans le dialogue avec Pyongyang

Malgré l’échec du sommet de Hanoi organisé la semaine dernière entre Donald Trump et Kim Jong-un, l’Église sud-coréenne invite à poursuivre le chemin de paix amorcé dans la Péninsule.

«Même si le sommet entre les États-Unis et la Corée du Nord n’a pas généré un accord réciproque satisfaisant, nous souhaitons que les dialogues entre la Corée du Sud, la Corée du Nord et les États-Unis reprennent le plus vite possible, afin que progresse le chemin vers la paix dans la Péninsule coréenne», a déclaré le père Matthias Young-Yup Hur, porte-parole du diocèse de Séoul. Il confirme que l’Église coréenne va continuer à agir pour la paix et la réconciliation dans le peuple coréen, en priant par l’intercession spéciale de Notre-Dame-de-la-Paix, patronne du diocèse de Pyongyang.

Fervent catholique, le président de la Corée du Sud Moon Jae-in a exprimé sa conviction que les États-Unis et la Corée du Nord finiront par trouver un accord sur la dénucléarisation, malgré l’échec du sommet au Vietnam. «Bien qu’il ait été décevant dans son résultat, ce sommet a été l’occasion de confirmer les progrès significatifs accomplis à travers le dialogue entre les deux pays», a expliqué que le président sud-coréen, invitant à une reprise rapide des négociations.

En signe de détente, les États-Unis et la Corée du Sud ont annulé d’importants exercices militaires prévus en mars, afin de «soutenir les efforts diplomatiques» avec la Corée du Nord.

04 mars 2019, 18:24