Cerca

Vatican News
Manifestation en faveur des "Dreamers" aux États-Unis. Manifestation en faveur des "Dreamers" aux États-Unis. 

Les évêques américains favorables à une protection légale pour les “Dreamers”

La Commission pour les migrations de la Conférence épiscopale des États-Unis est intervenue ces derniers jours dans le débat sur la nouvelle proposition de loi qui veut donner aux jeunes enfants d’immigrés en situation irrégulière et aux titulaires de permis temporaires une protection légale permanente en vue de la citoyenneté.

Les évêques des États-Unis appuient l’Americain Dream and Promise Act 2019 (HR6), un nouveau projet de loi présenté au Congrès, et qui vise à garantir une protection légale permanente et un parcours vers la citoyenneté pour les “Dreamers” et les bénéficiaires du Statut de protection temporaire (Tps) et des permis temporaires brefs renouvelables (les “Ded” : Differed Enforced Departure).

Si elle est approuvée, cette loi permettrait aux jeunes immigrés entrés d’une façon irrégulière aux États-Unis à moins de 18 ans, mais qui étudient et travaillent dans le pays ou sont résidents d’une façon depuis au moins quatre ans, d’obtenir un permis de séjour permanent en vue de l’obtention de la citoyenneté. La même possibilité serait concédée aux étrangers avec Tps et Ded résidents depuis au moins cinq ans. Cette loi vise à suppléer au vide législatif qui s’est créé depuis la décision du président Trump en 2017 de supprimer le Daca, le programme mis en place par l’administration Obama pour la protection des jeunes immigrés arrivés enfants aux États-Unis avec des parents sans documents en règle.

Sortir des «limbes juridiques»

Même si différentes décisions de justice ont jusqu’à présent permis aux “Dreamers” de prolonger leur permanence aux États-Unis, leur statut juridique reste incertain et près de 800 000 immigrés risquent l’expulsion, tout comme, à terme, de nombreux étrangers qui bénéficient de la protection temporaire ou de permis temporaires renouvelables qui résident et travaillent dans le pays depuis de nombreuses années.

La conférence épiscopale appelle donc à « une solution législative définitive » et appuie la loi HR6. Mgr Joe Vasquez, président de la Commission pour les migrations de la conférence épiscopale, l’a rappelé en ces termes : «Les Dreamers et les titulaires de Tps sont des membres vitaux de notre communauté qui vont à l’école, travaillent pour améliorer nos communautés et faire grandir nos familles. Ils ont vécu dans des limbes juridiques durant trop de temps et le moment est arrivé pour trouver une solution», a déclaré l’évêque d’Austin, diocèse texan dont de nombreux fidèles proviennent d’Amérique latine.

16 mars 2019, 18:22