Cerca

Vatican News
Le Pape accueilli par une famille irlandaise lors de sa visite à Dublin, en août 2018. Le Pape accueilli par une famille irlandaise lors de sa visite à Dublin, en août 2018.  (AFP)

Élections européennes: les AFC appellent les candidats à s’engager pour la famille

Ce lundi 25 février, les Associations Familiales Catholiques en Europe ont publié un manifeste auquel chaque candidat aux élections européennes est invité à souscrire. En dix points, il rappelle l’importance de la famille, «cellule de base de la société».

La Fédération des Associations Familiales Catholiques en Europe (FAFCE) vient de lancer sa campagne, intitulée «voter pour la famille», pour les élections européennes de 2019. À cette occasion, elle a publié un manifeste qui en dix points résume pourquoi et comment un député européen peut s’engager en faveur de la famille, véritable «cellule de base de la société».

Une économie au service de la famille

Le décalogue pour la famille débute par l’urgence démographique. Constatant un «hiver démographique» les Associations Familiales Catholiques appellent le député à s’engager pour un «Pacte européen de Natalité» car l’Europe a besoin d’un printemps démographique.

La FAFCE insiste sur la famille comme étant la «pierre d’angle de la société», nécessitant donc que l’Europe, dans ses politiques, prenne en compte la famille tout en respectant le principe de subsidiarité.

Porter la voix des familles au niveau européen est aussi une mission à laquelle la FAFCE appelle les députés européen en faisant connaître notamment les besoins des familles et de reconnaître leur engagement civique. Dans l’élaboration des programmes européens, il est donc nécessaire de reconnaître le rôle et l’importance des familles.

C’est à une économie au service de la famille qu’appelle la FAFCE. Les politiques publiques doivent reconnaître la dignité de la famille et son rôle fondamental dans la recherche du bien commun. Elle en appelle à une justice fiscale et à une promotion de bonnes pratiques en faveur des familles comme la création d’une carte familiale européenne.

Deux point portent sur la place du travail, la reconnaissance de la dignité du travail étant nécessaire pour chaque famille et l’équilibre entre la vie familiale et professionnelle. Acteur clé dans l’intégration sociale, la famille doit être reconnue à sa juste valeur. Ainsi, le manifeste souligne le fait que le marché du travail ne doit pas être seulement vu à la lumière de l’économie et des finances mais aussi sur la personne et ses talents. Il invite à reconnaître davantage le travail du père ou de la mère à la maison et l’engagement bénévole.

Le respect et la promotion des valeurs familiales

La famille est aussi le moteur de la société. Pour la FAFCE l’Europe doit reconnaître la complémentarité homme femme et refuser toutes tentatives d’effacer les différences sexuelles par le biais de politiques publiques. Dans la même lignée, est aussi mis en avant le mariage comme une institution à respecter et promouvoir en luttant contre le divorce notamment. «Des liens familiaux forts améliorent le bien-être des individus » insiste le communiqué.

Par ailleurs, le manifeste appelle au respect de la dignité humaine de son commencement à sa fin et invite à la mise en place d’espaces pour prendre soin et accueillir les enfants et leur mère après ou avant la naissance et à la reconnaissance des familles d’accueil ou adoptives. «La famille est le lieu naturel où toute vie est la bienvenue.» Enfin, la FAFCE milite en faveur de la reconnaissance des parents comme premiers éducateurs de leurs enfants.

26 février 2019, 18:15