Recherche

Vatican News
Manifestation contre la violence à l'encontre des gardes forestiers en Colombie, le 29 janvier 2019. Manifestation contre la violence à l'encontre des gardes forestiers en Colombie, le 29 janvier 2019.  (ANSA)

Colombie: l’épiscopat appelle à sortir de la «violence irrationnelle»

L’assemblée plénière des évêques de Colombie s’est ouverte hier.

Le thème de l’assemblée des évêques est cette année le rapport entre évangélisation et politique. Ce thème d’actualité est traité «au moment où le pays est de nouveau blessé par une violence irrationnelle, polarisé et fermé au dialogue», s’est inquiété Mgr Oscar Urbina Ortega, archevêque de Villavicencio et président de la conférence épiscopale.

«Au lieu de murs, les différences politiques pourraient être des portes ouvertes pour la rencontre et le dialogue profond» sur les thèmes les plus délicats qui concernent le pays, comme le besoin de réconciliation, la corruption, le narcotrafic, les différentes formes de violence, le manque d’une redistribution équitable des terres, les inégalités, le manque de projets éducatifs et inclusifs, le droit à la santé, la protection de ceux qui œuvrent pour la justice et la paix, ou encore les conséquences de la crise vénézuélienne pour la Colombie.

Face à cette longue liste de problèmes, Mgr Urbina a invité les catholiques à s’engager en politique, «sans se faire intimider par la corruption, mais plutôt à se sentir stimulés pour travailler à changer cette réalité».

Il a aussi mis en évidence l’urgence d’une action éducative qui promeut la relation entre politique et morale. Le président de la conférence épiscopale colombienne a aussi parlé de l’Amazonie, qui sera au centre du Synode prévu en octobre au Vatican. «La déforestation et la menace impunie envers la forêt, qui est l’une de nos plus grandes richesses, est un scandale. Il nous incombe d’aider les Colombiens à prendre conscience du devoir que nous avons» dans la défense de ces territoires, explique-t-il.

(Sir)

 

05 février 2019, 13:49