Cerca

Vatican News
La ville de Lourdes, théatre des Journées Saint-François-de-Sales. La ville de Lourdes, théatre des Journées Saint-François-de-Sales. 

«Journalisme et convictions» au centre de la réflexion des Journées Saint-François-de-Sales

Lourdes accueillera du 30 janvier au 1er février 2019 les 23èmes Journées Internationales Saint François de Sales, co-organisées par le Dicastère pour la communication du Saint Siège et la Fédération des Médias Catholiques avec la participation de SIGNIS.

Hélène Destombes - Cité du Vatican

Les prochaines Journées Saint François de Sales réuniront, dans la cité mariale, professionnels des médias catholiques et communicants représentant près de trente pays. Les quelques 250 participants réfléchiront au lien entre «Journalisme et convictions» à travers des débats et des ateliers, enrichis par plusieurs témoignages et messages.Démocratie et convictions, Église et convictions, Politique et convictions ou encore Exigence des convictions, sont quelques-uns des thèmes proposés. Sous le regard de saint François de Sales, patron des journalistes, l’enjeu sera de «redire les fondements même de nos engagements», précisent Paolo Ruffini, préfet du Dicastère pour la communication du Saint Siège et Jean-Marie Montel, président de la Fédération des Médias Catholiques.

La réflexion sera alimentée par des philosophes, des politologues, des responsables politiques, des journalistes et des religieux venus de différents continents. Parmi les intervenants: Jean Birnbaum, rédacteur en chef du Monde des livres, Erwan Le Morhedec, avocat, blogueur et essayiste, Paul Piccarreta, directeur de la revue Limite, Gilles Vanderpooten, directeur de Reporters d’Espoirs, Anne Muxel, politologue, Guillaume Tabard, rédacteur en chef au Figaro, et le père Jean-Paul Sagadou, délégué du Provincial de l’Assomption pour l’Afrique de l’Ouest.

Une présence internationale

Pour la deuxième année consécutive, ces journées revêtent une dimension internationale, comme en témoigne l’équipe de journalistes du Dicastère pour la communication du Saint-Siège. L’Italie, la Slovénie, la Tanzanie, la France, l’Inde, la Lituanie, le Vietnam et le Burkina-Faso sont cette année les pays représentés au sein du Dicastère qui participe à l’organisation de cet événement depuis l’année dernière.

Ce caractère international transparaît également dans le choix des intervenants. Ainsi, le père Nigel Barrett, du diocèse de Bombay en Inde, s’exprimera sur la transmission en famille, Klaus Nientiedt, rédacteur en chef du Konradsblatt, à Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne, explorera la question de l’interprétation dans les débats et la pastorale et le père Walter Chikwendu Ihejirika, professeur à l’Université de Port Harcourt, au Nigeria, évoquera la présence active des convictions à l’école et la pluralité des approches.

Remise du prix Jacques Hamel

Ces journées débuteront mercredi 30 janvier en fin d’après-midi. Après une messe d’ouverture présidée par Mgr Nicolas Brouwet, les participants seront accueillis par l’évêque de Tarbes et Lourdes, Jean-Marie Montel, Helen Osman, présidente de Signis (l'Association catholique mondiale pour la communication) et Paolo Ruffini. François Ernenwein, coordonnateur du programme présentera ensuite ces journées.

Le prix Jacques Hamel sera remis vendredi 1er février, au dernier jour de la rencontre, par Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, en présence de Madame Roseline Hamel, sœur du Père Jacques Hamel. Ce prix honore la mémoire du père Hamel assassiné le 26 juillet 2016 par des terroristes islamistes alors qu’il célébrait la messe, à Saint-Étienne-du-Rouvray et il vise à soutenir les initiatives en faveur de la paix et en particulier du dialogue interreligieux.

Les lauréats de cette deuxième édition sont Christelle Ploquin et le frère Adrien Candiard, récompensés pour la pièce filmée «Le cinquième évangile» diffusée par le CFRT (Comité Français de Radio-Télévision) en octobre 2018. Une mention spéciale a également été décernée à Nayla Tabbara et Marie Malzac pour leur livre «L’islam pensé par une femme», publié par les éditions Bayard, en octobre 2018.
 

29 janvier 2019, 16:41