Cerca

Vatican News
/content/dam/vaticannews/pam/audio/agenzie/netia/2019/01/18/14/histoire-de-saintete-chaminade-20-janvier-201-134831184.mp3 Histoires de sainteté  

Histoires de sainteté: père Guillaume-Joseph Chaminade

Père Guillaume-Joseph Chaminade est fêté le 22 janvier.

Sœur Catherine Aubin - Cité du Vatican 

Guillaume-Joseph Chaminade est né le 8 avril 1761, dernier enfant d’un marchand drapier de Périgueux. Il fit ses études au Collège-Séminaire de Mussidan et fut ordonné prêtre en 1785.

En 1791, en pleine Révolution, il refuse de prêter le serment de fidélité à la constitution civile du clergé. Il s’installe alors à Bordeaux, pour assurer un ministère clandestin de plusieurs années, au péril de sa vie. 

 

En 1797, il doit fuir vers l’Espagne. Lors de cet exil, il élabore avec d’autres un plan de rechristianisation adapté aux temps nouveaux. Un jour, alors qu’il est en prière, il lui est donné une sorte de «vision»: il voit se rassembler autour du pilier de Marie des jeunes gens de toutes origines, venus se mettre à sa disposition pour l’assister dans sa mission.

Dès son retour en France, à Bordeaux, il rassemble des groupes de jeunes, d’hommes et de femmes, qu’il forme et guide dans la vie spirituelle pour qu’ils deviennent missionnaires dans leur milieu.

À l’été 1808, il entre en relation avec Adèle de Batz de Trenquelléon. En 1816, il fonde avec elle à Agen, les Filles de Marie, puis, l’année suivante, à Bordeaux, la Société de Marie. Le père Chaminade meurt le 22 janvier 1850 à Bordeaux, après avoir traversé l’épreuve du rejet par son propre Conseil. Le 3 septembre 2000, il est béatifié par le saint Pape Jean-Paul II.

La vie du père Guillaume-Joseph Chaminade
20 janvier 2019, 14:53