Cerca

Vatican News

De Rome à Panama: revivre toutes les JMJ en images

Les Journées mondiales de la jeunesse sont lancées par Jean-Paul II en 1986 à Rome.

Massimiliano Menichetti - Cité du Vatican

«Toujours être prêt à témoigner de l'espoir qui est en vous» était le thème de la première JMJ. Sur la place Saint-Pierre, le dimanche des Rameaux, le 23 mars 1986, Jean-Paul II a dans le cœur les yeux des jeunes du monde entier: «Vous êtes ici aujourd'hui, chers jeunes amis, pour commencer à Rome, sur la place Saint-Pierre, la tradition de la Journée de la jeunesse, à laquelle toute l’Église a été invitée, je vous souhaite la bienvenue, ainsi que tous ceux qui sont venus ici non seulement de Rome et d’Italie, mais aussi de plus loin». «Journée de la jeunesse» - explique-t-il -, cela signifie précisément aller à la rencontre de Dieu, qui est entré dans l'histoire de l'homme à travers le mystère pascal de Jésus-Christ.

Les premières JMJ à Rome en 1986

En avril 1987, ils sont 900 000 jeunes à prier avec le saint Pape Jean-Paul II à Buenos Aires, en Argentine, soit deux fois plus que l’année précédente. La devise des JMJ est alors «Nous avons reconnu et cru en l'amour que Dieu a pour nous». Jean-Paul II s'adresse aux jeunes d'Amérique du Sud comme le «continent de l'espoir»: «Les jeunes, le Christ, l'Église, le monde attend le témoignage de vos vies, fondé sur la vérité que le Christ nous a révélée! Jeunes, le Pape vous remercie pour votre témoignage et vous encourage à être toujours des témoins de l'amour de Dieu, semeurs d'espoir et bâtisseurs de paix!».

Les JMJ de Buenos Aires en 1987

Trois mois avant la chute du mur de Berlin en 1989, les jeunes des JMJ se retrouvent à Saint-Jacques de Compostelle en Espagne. Du 15 au 20 août, ils prient pour la paix. La devise est alors: «Je suis le chemin, la vérité et la vie». Plus de 600 000 jeunes sont présents à la veillée sur le mont Gozo. «Vous êtes venus ici pour retrouver, à Santiago, les racines de notre foi, exhorte Jean-Paul II, à vous engager avec un cœur généreux dans la «nouvelle évangélisation» au seuil du troisième millénaire», ajoute-t-il. «Le chrétien est appelé à servir ses frères et la société, à promouvoir et à défendre la dignité de tout être humain, à respecter, à défendre et à promouvoir les droits de la personne, à être l’architecte d’une paix durable et authentique basée sur la fraternité, la liberté, la justice et la vérité».

Les JMJ de Saint-Jacques de Compostelle en 1989

L’Europe des JMJ de 1991 a de nouvelles frontières et de nouveaux horizons après la chute du régime communiste. Le Pape polonais invite la jeunesse du monde à croire en Jésus-Christ. À Czestochowa, un million de catholiques sont présents. Sur l'esplanade devant le sanctuaire de Jasna Góra, à l'occasion de la solennité de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie, Jean-Paul II rappelle que ces Journées mondiales de la jeunesse se distinguent aussi car c'est la première fois qu'un nombre aussi important de jeunes d’Europe orientale sont présents. «Comment pouvons-nous ne pas reconnaître en cela un grand don de l'Esprit Saint? Je tiens à les remercier. Après une longue période de frontières quasi-infranchissables, l’Église d’Europe peut désormais respirer librement avec ses deux poumons».

Les JMJ de Pologne en 1991

C'est dans les rues de Denver, aux États-Unis, en août 1993 que la Via Crucis est célébrée pour la première fois aux JMJ. Au cours de la veillée avec les jeunes au Cherry Creek State Park, Jean-Paul II médite sur la vie que Jésus offre: «Je vous demande d'avoir le courage de vous engager dans la vérité ... Ayez le courage de croire à la Bonne Nouvelle de la vie que Jésus enseigne dans l'Évangile: ouvrez votre esprit et votre cœur à la beauté de tout ce que Dieu a fait et à son amour particulier et personnel pour chacun de vous». «Jésus-Christ ne cesse jamais d'être la "porte des brebis". Et malgré l'histoire de l'humanité qui pèche contre la vie, il ne cesse de répéter avec la même force et le même amour: ‘’Je suis venu parce qu'ils ont la vie et ils l'ont en abondance"».

Les JMJ de Denver en 1993

En janvier 1995, le Pape se rend aux Philippines, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Australie et au Sri Lanka. Le rendez-vous des JMJ est à Manille. Cinq millions de jeunes sont rassemblés pour prier au parc Rizal. Le thème choisi est: «Comme le Père m'a envoyé, je vous envoie aussi». Au cours de la veillée, Jean-Paul II répète: «Qu'attendez-vous de la part de l'Église et du Pape, jeunes des Journées mondiales de la jeunesse? Que vous professiez Jésus-Christ et que vous appreniez à proclamer tout ce que le message du Christ contient pour l'authentique libération et le vrai progrès de l’humanité: c’est ce que le Christ attend de vous, c’est ce que l’Église recherche chez les jeunes des Philippines, de l’Asie et du monde».

Les JMJ de Manille 1995

Aux JMJ de Paris, en août 1997, plus d’un million de fidèles sont présents, un nombre qui dépasse quatre fois les prévisions. «Rabbi, où habites-tu? Viens et vois» est la devise de ces JMJ françaises. Sur l'hippodrome de Longchamp, lors de la messe du 24 août, Jean-Paul II exhorte à la fidélité au baptême et renouvelle le mandat aux jeunes: «Votre voyage ne s'arrête pas là. Le temps ne s'arrête pas aujourd'hui. Allez dans les rues du monde, dans les rues de l'humanité en restant unis en l'Église du Christ. Continuez à contempler la gloire de Dieu, l'amour de Dieu, et vous serez éclairés pour construire la civilisation de l'amour, pour aider l'homme à voir le monde transfiguré par la sagesse et l’amour éternel».

Les JMJ en France en 1997

L'hymne Emmanuel est la bande-originale des JMJ de 2000 à Rome en Italie. Son thème est «Et le Verbe s'est fait chair et a habité parmi nous». La lumière du grand Jubilé comprise dans la lettre apostolique Tertio Millennio Adveniente guide les pèlerins du monde entier vers le Christ.
À Tor Vergata, le 19 août, lors de la veillée de prière présidée par Jean-Paul II, l’on dénombre plus de 2 millions de jeunes. «Chers jeunes du siècle qui commence, en disant ‘’oui "au Christ, vous dites "oui" à tous vos idéaux les plus nobles. Je prie pour qu'il règne dans votre cœur et dans l'humanité du nouveau siècle et millénaire. Ne craignez pas de compter sur lui, il vous guidera, il vous donnera la force de le suivre tous les jours et dans toutes les situations».

Les JMJ de Rome en 2000

À la fin du mois de juillet 2002, Jean-Paul II pour un voyage apostolique qui le conduit à Toronto, à Guatemala et à Mexico. Environ 800 000 jeunes l'attendent au Canada. Ce sont ses dernières JMJ. Le thème choisi est alors: «Vous êtes le sel de la terre ... Vous êtes la lumière du monde». Le 28 juillet au parc Downsview de Toronto, le Pape ouvre son cœur: «Tu es jeune et le Pape est vieux. Avoir 82 ou 83 ans n’est pas avoir 22 ou 23 ans. Mais le Pape s’identifie toujours à vos attentes et vos espoirs. Même si j’ai vécu dans de nombreuses ténèbres, sous des régimes totalitaires douteux, j’en ai assez vu pour être convaincu de manière inébranlable qu’aucune difficulté, aucune peur n’est si grande que cela pour étouffer complètement l’espoir qui jaillit éternellement dans le cœur des jeunes. Vous êtes notre espoir, les jeunes sont notre espoir, ne laissez pas cet espoir mourir, pariez votre vie dessus. Nous ne sommes pas la somme de nos faiblesses et de nos échecs, au contraire, nous sommes la somme de l'amour du Père pour nous et de notre réelle capacité à devenir l'image de son Fils».

Les JMJ de Toronto en 2002

Benoît XVI est un pèlerin dans son propre pays pour les JMJ de 2005: les JMJ de Cologne. L'Allemagne accueille chaleureusement son Souverain pontife. Le nombre des participants dépasse une nouvelle fois les espérances. Plus d’un million de jeunes prient avec le Saint-Père bavarois dans la capitale rhénane. «Nous sommes venus l'adorer» est la devise de ces JMJ. Lors de la messe sur l'esplanade de Marienfeld, le dimanche 21 août, Benoît XVI exhorte: «Je sais que vous, jeunes, aspirez à de grandes choses, que vous voulez vous engager pour un monde meilleur. Démontrez-le aux hommes, montrez-le au monde qui attend ce témoignage des disciples de Jésus-Christ et qui, surtout par votre amour, pourra découvrir l'étoile que nous suivons».

Les JMJ de Cologne en 2005

L'Australie ouvre ses portes aux JMJ en 2008. Les réseaux sociaux sont à la pointe. Le thème est: «Vous recevrez la force du Saint-Esprit qui viendra sur vous et vous serez des témoins». Le 20 juillet, lors de la messe avec les jeunes de l'hippodrome Randwick à Sydney, Benoît XVI met en garde contre les maux de la société et définit les jeunes, prophètes d'une nouvelle ère: «Chers jeunes amis, le Seigneur vous demande d'être des prophètes de cette nouvelle ère, messagers de son amour, capables d’attirer les gens vers le Père et de construire un avenir plein d’espoir pour toute l’humanité». «L’Église aussi a besoin de ce renouveau! Elle a besoin de votre foi, de votre idéalisme et de votre générosité pour que vous puissiez toujours être jeunes dans l’Esprit».

Les JMJ de Sidney en 2008

Le thème «Enracinés et fondés dans le Christ, inébranlables dans la foi» anime les JMJ en août 2011 à Madrid en Espagne. Environ 2 millions de jeunes prient avec Benoît XVI. À la base aérienne Quattro Venti, le Pape répète: «Chers amis, Dieu nous aime, c’est la grande vérité de notre vie et donne un sens à tout le reste: nous ne sommes pas le fruit du hasard ou de l’irrationalité, mais de l’origine. de notre existence, il existe un plan d’amour de Dieu: rester dans son amour signifie donc vivre enraciné dans la foi, car la foi n’est pas la simple acceptation de certaines vérités abstraites, mais une relation intime avec le Christ qui nous conduit à ouvrir notre cœur à ce mystère d'amour, et à vivre en tant que personnes qui se reconnaissent comme aimées de Dieu».

Les JMJ de Madrid en 2011

Les premières JMJ du Pape François ont lieu à Rio de Janeiro au Brésil en 2013. Environ 4 millions de jeunes sont rassemblés avec le Pape argentin «venu de la périphérie du monde» autour du thème «Allez et faites des disciples de tous les peuples». Dimanche 28 juillet, lors de la messe à Copacabana, le Pape exhorte à «aller, sans peur, pour servir». «Avec ces trois paroles, vous ferez l'expérience que celui qui évangélise est évangélisé, celui qui transmet la joie de la foi, reçoit plus de joie. Chers jeunes, en rentrant chez vous, n’ayez pas peur d’être généreux avec le Christ, de témoigner de son Évangile». «Apporter l'Évangile, c'est apporter la force de Dieu pour éradiquer et démolir le mal et la violence, pour détruire et abattre les barrières de l'égoïsme, de l'intolérance et de la haine; pour construire un monde nouveau».

Les JMJ de Rio en 2013

En 2016, la Pologne vit de nouveau les JMJ. Cette fois-ci le thème porte sur la miséricorde: «Heureux les miséricordieux, car ils trouveront la miséricorde». Sur les terres du saint Pape Jean-Paul II et de sainte Faustine, le Pape François prie avec plus d'un million et demi de jeunes. Lors de la veillée au Campus Misericordiae de Cracovie, le 30 juillet, François dialogue avec les jeunes, les exhortant à avoir le «courage» d'enseigner aux adultes «qu'il est plus facile de construire des ponts que élever des murs». Le Pape leur lance ce défi: «Aujourd’hui, Jésus, qui est le chemin, vous appelle, vous, pour que vous laissiez votre marque dans l’histoire. Lui qui est la vie, vous invite à laisser une empreinte qui de vie votre histoire. Lui qui est la vérité, vous invite à quitter les chemins de la séparation, de la division et du non-sens».

Les JMJ de Cracovie en 2016
Les JMJ de Cologne en 2005
21 janvier 2019, 12:53