Recherche

Vatican News
Une représentation de Notre-Dame de Guadalupe Une représentation de Notre-Dame de Guadalupe  (©kbuntu - stock.adobe.com)

Canada : journée nationale de prière en solidarité avec les peuples autochtones

La Journée nationale de prière en solidarité avec les peuples autochtones est célébrée par l’Église catholique du Canada chaque année, le 12 décembre. Le Conseil autochtone catholique du Canada a choisi pour thème «Les jeunes, la foi et le discernement vocationnel» en cette année marquée par le Synode.

Adélaïde Patrignani - Cité du Vatican

C’est le thème de la XVe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques, organisée à Rome en octobre dernier, que l’Église catholique du Canada propose aux fidèles ce 12 décembre. La fête de Notre-Dame de Guadalupe, patronne des Amériques, est en effet l’occasion d’une Journée nationale de prière en solidarité avec les peuples autochtones ; une initiative qui a vu le jour en 2002, promue par la Conférence épiscopale canadienne et confiée au Conseil autochtone catholique du Canada.

Dans un communiqué, ce Conseil fait référence aux paroles du Pape prononcées lors de la rencontre pré-synodale avec les jeunes à Rome le 19 mars dernier : «Nous avons besoin de jeunes prophètes, mais faites attention : vous ne serez jamais prophètes si vous ne prenez pas les songes des anciens. […] Faites rêver les personnes âgées et ces rêves vous aideront à aller de l’avant». «Les propos du Pape affirment magnifiquement l’interrelation entre les générations en disant que pour réaliser leur potentiel, pour devenir les prophètes de l’avenir que Dieu a voulu faire d’eux, les jeunes ont besoin des rêves de leurs anciens, des prophètes qui les ont précédés», peut-on lire.

Le Conseil autochtone catholique du Canada rapporte ensuite «une histoire racontée parmi les Autochtones», dans lequel «un ancien explique à un jeune qu’en chaque personne, il y a deux loups qui sont constamment en guerre : un Bon Loup qui lutte pour nous rendre forts, nobles et sages, et un Méchant Loup qui lutte pour nous rendre faibles, méchants et insensés. Le jeune demande à l’ancien quel loup gagne la guerre qui se déroule en nous, et l’ancien répond : “C’est le loup que nous nourrissons.”».

«Pour devenir forts, nobles et sages, les jeunes ont besoin d’être nourris par les rêves, la sagesse et l’amour de leurs anciens», poursuit le communiqué, avant de conclure par la prière proposée par le Pape François pour le Synode. Une prière qui «exprime bien le rêve et l’espoir des prophètes d’aujourd'hui pour nos jeunes, les prophètes de demain».

12 décembre 2018, 15:21