Cerca

Vatican News
Une vue du Grand Canal de Venise Une vue du Grand Canal de Venise 

Venise parée de rouge en mémoire des chrétiens persécutés

Ce 20 novembre au soir, Venise verra ses plus emblématiques monuments et même ses eaux se colorer de rouge, en signe de solidarité avec tous les chrétiens persécutés. L’initiative associe l’Aide à l’Eglise en détresse et le patriarcat de Venise.

Manuella Affejee- Cité du Vatican

La Basilique de Santa Maria della Salute, le mythique pont du Rialto, l’escalier en colimaçons du Palais Contarini del Bovolo, les Palais Ca’ Rezzonico, Ca’ Pesaro, Ca’ Farsetti, la mairie ou encore la bibliothèque de Mestre : ces illustres monuments de la Sérénissime seront tous illuminés de rouge ce mardi. Les eaux de la lagune ne seront pas en reste et prendront elles aussi une teinte pourpre grâce à des fumigènes spéciaux. Le rouge, couleur du martyre, en mémoire de tous ces chrétiens de par le monde persécutés en raison de leur foi, et qui, pour certains, n’ont pas hésité à verser leur sang pour ne pas renier le Christ.

Susciter une prise de conscience, en particulier chez les jeunes

C’est pour attirer l’attention sur ces situations parfois méconnues ou peu médiatisées, que l’AED, le patriarcat de Venise, et la mairie de la ville ont conjugué leurs efforts. L’initiative se tiendra en outre dans le contexte du pèlerinage diocésain des jeunes vénitiens ; une occasion inespérée pour le Patriarche de la ville, Mgr Francesco Moraglia: «je voudrais que le pèlerinage de cette année, qui verra la participation de milliers de jeunes, aide à prendre conscience de quelque chose qui traverse l’humanité, l’Eglise et le monde chrétien : le témoignage de frères et sœurs qui ne reculent pas. Je crois qu’il est important que ces jeunes apprennent ce vocabulaire du réalisme chrétien».

Le soutien du Pape François

Le Pape François, via le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin, s’est adressé à Mgr Francesco Moraglia dans une lettre datée du 20 novembre. Le Saint-Père souhaite que cette initiative «suscite de la part de tous une juste attention envers le grave problème des discriminations que subissent les chrétiens dans tant de parties du monde».  Il encourage «à prier afin que nos frères et sœurs oppressés en raisons de leurs convictions religieuses puissent résister avec force dans l’épreuve, en sentant à leurs côtés la présence priante et consolatrice de la communauté catholique toute entière, de manière à devenir semence de vitalité nouvelle et d’espérance pour l’Église». Le Pape François rappelle également l’importance de la liberté religieuse, «un droit fondamental de l’homme qui doit être reconnu car il reflète sa plus haute dignité».

Bientôt à Paris

Cette initiative symbolique promue par l'AED, -association de droit pontifical-, a déjà fait florès dans plusieurs villes européennes, à l’instar de Rome, de Paris ou Barcelone, qui ont vu le Colisée, la Fontaine de Trévi, la Basilique de Montmartre ou la Sagrada Familia se colorer de rouge durant plusieurs minutes. Ce jeudi 22 novembre, ce sera d’ailleurs au tour de la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre de faire mémoire des chrétiens persécutés.

13 novembre 2018, 17:44