Cerca

Vatican News
Photo d'illustration Photo d'illustration 

Libération des trois missionnaires enlevés au Cameroun

Les trois clarétains enlevés au Cameroun par des séparatistes anglophones il y a six jours ont été libérés, affirme ce jeudi soir le site internet de leur congrégation, claret.org.

«Nous rendons grâce à Dieu pour la libération de nos frères missionnaires». La congrégation des clarétains se réjouit du retour dès ce jeudi soir à Douala, la capitale économique du pays, des trois religieux enlevés le 23 novembre dernier par des séparatistes anglophones. Elle précise que «malheureusement», le chauffeur des trois missionnaires, kidnappé avec eux, est toujours aux mains des ravisseurs.

Le père Jude Thaddeus Langeh, le diacre Placide Muntong Gweb et un étudiant de leur congrégation, Abel Fondem Ndia, avaient été enlevés avec leur chauffeur alors qu’ils se rendaient dans la paroisse des Fils du Cœur Immaculé de Marie à Munyenge, dans la zone anglophone du pays, où ils souhaitaient apporter leur soutien aux civils victimes du conflit en cours entre l’armée et les sécessionnistes, et qui sont contraints de vivre dans des camps de déplacés ou dans la brousse.

Les clarétains remercient ceux qui leur ont envoyé des messages de solidarité, de communion et de prière ces derniers jours.

29 novembre 2018, 18:59