Cerca

Vatican News
Dans le monde, la liberté religieuse est de plus en plus menacée, dans l'indifférence générale. Image d'illustration. Dans le monde, la liberté religieuse est de plus en plus menacée, dans l'indifférence générale. Image d'illustration.   (© Vatican News)

La liberté religieuse toujours menacée dans le monde

Dans un pays sur cinq, la liberté religieuse est menacée, selon le nouveau rapport de l'Aide à l'Église en Detresse. L'AED dénonce une banalisation des atteintes à la liberté religieuse, dans un contexte de fondamentalisme grandissant et d'ultra-nationalisme agressif dans certains pays.

Une banalisation des atteintes à la liberté religieuse. C’est ce que dénonce le nouveau rapport de l’AED (L’Aide à l’Eglise en Détresse), qui fait état de violations importantes de la liberté religieuse dans 38 des 196 pays étudiés, de juin 2016 à juin 2018.

Marc Fromager est directeur de l’AED, il s'inquiète des menaces que les acteurs étatiques font peser sur la liberté religieuse, comme c’est notamment le cas en Russie. Dans certains pays tels que l’Inde, l’hostilité à l’encontre des minorités religieuses devient un phénomène d'ultra-nationalisme agressif, détaille le rapport de l’AED. Il y a en Inde «une surenchère idéologique sur l'hindouisation du pays», explique Marc Fromager. Dans un pays où 75% de la population est hindou, le directeur de l’AED s'inquiète des rêves du pouvoir d’avoir un pays entièrement hindou.

Inquiétude face à des mouvements islamistes militants 

Par ailleurs, le rapport met en lumière la propagation dans certaines régions de mouvements islamistes militants, comme en Égypte ou au Nigeria. L’Occident n’est pas épargné, l’AED estime que les attaques extrémistes motivées par la haine religieuse connaissent une «recrudescence préoccupante».

Cependant, il faut tout de même noter une amélioration dans certains pays comme la Tanzanie ou le Kenya. Dans ces pays, les violations des libertés religieuses attribuées aux islamistes tendent à diminuer.

Le cas de la Syrie et de l’Irak

Paradoxalement, la situation s’améliore en Syrie et en Irak, où l’on assiste à des reconstructions et à des retours de populations «même si c’est encore très compliqué», tempère le directeur de l’AED.

La liberté religieuse est un droit fondamental rappelle l’AED, qui espère un éveil des consciences. L’AED appelle ainsi les pouvoir publics à respecter les droits des communautés religieuses, les responsables religieux à faire preuve d’ouverture au dialogue et les «communautés religieuses et les familles à transmettre aux jeunes générations le souci du respect réciproque.».

Illuminations en mémoire des martyres

Pour sensibiliser l’opinion et rendre hommage aux personnes persécutées, des monuments parisiens s’habilleront de lumière rouge ce jeudi 22 novembre au soir. La butte de Montmartre, la cathédrale orthodoxe russe mais aussi la grande mosquée et la grande synagogue participent à l’opération, «nous sommes très heureux d’avoir obtenu l’accord des responsables de ces cultes», se réjouit Marc Fromager.

Interview de Marc Fromager, directeur de l'AED
22 novembre 2018, 16:56