Version Béta

Cerca

Vatican News
Le cloître d'une abbaye Le cloître d'une abbaye 

Journée «portes ouvertes» dans les monastères français

Partout en France le 6 octobre, des monastères ouvrent leurs portes pour accueillir les jeunes et leur faire découvrir de plus près la vie monastique. Pour les communautés participantes, c’est aussi une manière de s’unir au Synode en cours au Vatican, sur le thème «les jeunes, la foi et le discernement vocationnel».

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

«Viens et vois !», «Un jour pour toi, un jour pour Dieu !»… Les affiches de la journée portes ouvertes s’adressent aux jeunes sur un ton amical. En ce 6 octobre, les moines et les moniales de France souhaitent accueillir les jeunes en toute simplicité et fraternité.

Une première en France

L’initiative, venant du Service des Moniales (SDM) et de la Conférence Monastique de France (CMF), semble avoir intéressé de nombreuses communautés monastiques, de tous ordres et de toutes régions. La liste des abbayes et monastères participant est longue : carmélites, cisterciens, dominicaines, bénédictins, clarisses… dans une petite vingtaine de provinces ecclésiastiques.  C’est la première fois qu’une telle journée est organisée par les religieux contemplatifs français.

Des programmes variés et concrets

Les jeunes de 18 à 30 ans sont donc invités à plonger dans la vie monastique le temps d’une journée. Le programme est généralement le suivant : participation à l’Office divin et à la Messe, découverte de la Lectio Divina et de l’oraison, enseignement, partage du repas, temps d’échange avec la communauté… Chaque communauté proposant évidemment un programme adapté à sa spiritualité propre et à ses spécificités, notamment pour le travail manuel.

Une vie qui peut toucher les jeunes

La démarche des monastères et abbayes de France s’inscrit dans le cadre du Synode sur «les jeunes, la foi et le discernement vocationnel». Les religieux contemplatifs, là où ils sont, rejoignent ainsi par l’hospitalité et la prière la démarche synodale en cours à Rome. Ils montrent aussi que la vie monastique n’est pas dépassée et peut offrir une réponse crédible aux aspirations profondes des jeunes : «une école de charité éprouvée par des siècles de tradition», «un rapport au temps orienté vers la vie éternelle», «un lieu où chercher Dieu et vivre "à fond" l’Évangile»… Reste à souhaiter que les visiteurs soient nombreux !

06 octobre 2018, 15:35