Version Béta

Cerca

Vatican News
A Riga, une affiche de bienvenue à l'effigie du Pape François A Riga, une affiche de bienvenue à l'effigie du Pape François  (ANSA)

Voyage du Pape en Lettonie : une Église en attente d’encouragement

Le Pape François arrive ce lundi en Lettonie, deuxième étape de son voyage apostolique dans les pays baltes. Le vicaire général de Riga évoque avec nous les attentes de l'Église locale.

Entretien réalisé par Manuella Affejee- Cité du Vatican

25 ans après la visite mémorable de saint Jean-Paul II, la capitale lettone accueille ce lundi le Pape argentin. Deux moments particulièrement significatifs jalonneront ces quelques heures en Lettonie : la rencontre œcuménique dans la cathédrale luthérienne de Riga en fin de matinée, et dans l’après-midi, la messe au sanctuaire marial d’Aglona, qui attire de nombreux pèlerins.

La visite inoubliable de saint Jean-Paul II

Le passage de Jean-Paul II reste inoubliable pour de nombreux Lettons. Il faut dire qu’il intervenait dans un moment charnière de l’Histoire de ce petit pays, tout à la joie de l’indépendance retrouvée (1991) après 47 ans d’occupation soviétique. Une période douloureuse faite de blessures, de traumatismes, de restrictions, de déportations, de russification forcée, qui a laissé des traces.

A l’instar de ses consœurs estonienne et lituanienne, l’Église catholique lettone a subi une virulente persécution du régime communiste. Renaissante en 1994, les paroles d’encouragement du saint Pape Jean-Paul II l’avaient touché au cœur et stimulé son dynamisme missionnaire.

De nouveaux défis

25 ans après, le contexte n’est plus le même. Le pays, toujours défiant à l’égard du voisin russe, est devenu membre à part entière de l’Union européenne. La société, matérialiste et sécularisée, doit faire face à de nombreux défis: chômage, émigration des jeunes, pauvreté.

L’Église catholique, qui représente environ 18% de la population, entretient d’excellentes relations avec les communautés luthérienne (37%) et orthodoxe du pays (20%). Particulièrement attentive aux questions du manque de vocations ou de la famille, c’est une Église en quête d’un nouveau souffle et en attente d’encouragement.

Le témoignage de Don Andris Kravalis, vicaire général du diocèse de Riga, et curé de la paroisse Sainte Marie-Madeleine de la capitale.

Entretien avec le père Andris Kravalis, vicaire général du diocèse de Riga
21 septembre 2018, 18:23