Version Béta

Cerca

Vatican News
DRCONGO-RELIGION L'archevêque de Kananga s'inquiète du climat d'insécurité sur sa ville. Image d'illustration.   (AFP or licensors)

RDC: «peur bleue» sur la ville de Kananga

Après des vols et menaces dans plusieurs couvents du Kasaï Central en République Démocratique du Congo (RDC), l’archevêque Mgr Marcel Madila dénonce un climat d’insécurité dans la ville de Kananga.

Il règne une «peur bleue» sur la ville de Kananga. Tel est le message de l’archevêque métropolitain du chef lieu de la province du Kasaï Central, qui a adressé une lettre aux autorités provinciales après un regain d’insécurité dans la région, rapporte le site d’actualité congolais Actualite.cd

«Tout le mois d'août, et maintenant le mois de septembre, une peur bleue règne sur la ville de Kananga. Les familles sont visitées par des inciviques armés qui extorquent biens et argent. Pire encore, ce sont les couvents des consacrés qui sont à présent les plus visités par les inciviques», souligne l'archevêque Marcel Madila.

Pillages de couvents 

Dans la nuit du 19 septembre détaille Actualite.cd, le couvent des soeurs de la charité de Malole a été visité par des hommes munis d’armes à feu. Vêtements, téléphones, ordinateurs, argents… les malfaiteurs ont pillé les religieuses. Cinq jours plus tôt, la même congrégation était visée à Kambote et cette fois les hommes s’en sont pris à l'intégrité physique des soeurs raconte l’archevêque dans son message, «ils ont giflé certaines et menaçant de violer les plus jeunes». L’Eglise déplore la non-assistance des habitants du quartier, «Malgré les cris de détresse des sœurs, même les habitants du quartier, habité par beaucoup de gens, ne sont pas sortis à leur secours».

Par ailleurs, Mgr Madila regrette l’arrêt des patrouilles sur la ville, «afin de dissuader les inciviques».

22 septembre 2018, 11:32