Version Béta

Cerca

Vatican News
Un sans-abri à Paris en novembre 2017. Un sans-abri à Paris en novembre 2017.  (AFP or licensors)

Plan pauvreté: un signe d’espérance pour le Secours Catholique

Le président français a présenté, ce jeudi 13 septembre 2018, le plan pauvreté du gouvernement. Très attendu sur ce dossier, Emmanuel Macron a détaillé pendant plus d'une heure une série de mesures afin que «la pauvreté ne se transmette plus en héritage».

Entretien réalisé par Hélène Destombes - Cité du Vatican

En France, près de neuf millions de personnes, soit 14% de la population, vivent en situation de pauvreté. Pour enrayer ce «scandale de la pauvreté» l’État va mobiliser huit milliards d'euros sur quatre ans. L’accent est mis sur l'enfance et l'accès à l'emploi. Le président de la République a notamment annoncé une loi en 2020 pour créer un «revenu universel d'activité», des repas à la cantine à un euro et davantage de crèches dans les quartiers prioritaires. Au total, 50 millions d'euros seront consacrés à l'aide sociale à l'enfance.

Autres mesures annoncées: la hausse du nombre de contrats d'insertion par l'activité économique et l’obligation de formation qui passera de 16 à 18 ans. Emmanuel Macron s’exprimait depuis le Musée de l'Homme à Paris, après avoir rencontré des "grands témoins" qui ont partagé leur expérience de la pauvreté. Bernard Thibaud, secrétaire général du Secours Catholique, réagit à ces annonces. Il salue «un engagement pour mobiliser la nation tout entière» et «une volonté affichée de sortir les personnes de la précarité».

Entretien avec Bernard Thibaud secrétaire général du Secours Catholique
13 septembre 2018, 17:16