Version Béta

Cerca

Vatican News
(photo d'illustration) (photo d'illustration) 

Histoire de sainteté: le bienheureux Frédéric Ozanam

Découvrez l'histoire du bienheureux Frédéric Ozanam (1813-1853), professeur, historien français, fondateur de la Société Saint Vincent-de -Paul.

Catherine Aubin- Cité du Vatican

«Homme de pensée et d’action, Frédéric Ozanam demeure un modèle d’engagement courageux, capable de faire entendre une parole libre et exigeante dans la recherche de la vérité et la défense de toute personne humaine» commentait Jean-Paul II pour la béatification de Frédéric, résuman ainsi parfaitement le personnage.

Son histoire est une bonne source d’inspiration: laïc catholique, marié, père de famille, il s’était engagé dans la France de son temps, celle de la première moitié du XIXe siècle. Fondateur de la Société de Saint Vincent de Paul, il fut une des grandes figures de l’action caritative de son temps, il a visité et servi les plus pauvres, les misérables des faubourgs de Paris et de Lyon. Professeur d’université, il a été un précurseur de la doctrine sociale de l’Eglise.

En 1852, Frédéric tombe malade et meurt à Marseille à la fin de l’été 1853, le 8 septembre, des suites d’une tuberculose rénale, il avait 49 ans. Son corps repose dans la crypte de la chapelle des Carmes, rue de Vaugirard à Paris. Jean-Paul II l’a déclaré bienheureux le 22 août 1997, en la cathédrale Notre-Dame de Paris, au cours des Journées Mondiales de la Jeunesse, en le présentant comme «un modèle d’engagement et de Sainteté pour les jeunes du monde entier».

La vie du bienheureux Frédéric Ozanam
16 septembre 2018, 15:03